Un Jour, un Evêque

Podcasts

26 mars 2018 : Le gendarme Arnaud Beltrame avec Mgr Antoine de Romanet, évêque aux Armées

Marie-Ange de Montesquieu 1

Mgr Antoine de Romanet, évêque aux Armées

Commentaires

  1. Arnaud Beltrame a donné sa vie pour sauver celle de gens qu’il ne connaissait pas.
    C’est aussi un exemple pour nous.
    J’ai réfléchi à cet exemple et voilà ce que j’ai trouvé :
    Il me semble qu’une grandeur de son acte c’est d’avoir créé une possibilité de s’élever même pour le preneur d’otage. En effet, sensible à l’héroïsme de ce militaire, le criminel aurait pu se rendre. Cette reddition aurait été quelque chose d’unique et de vraiment glorieux.
    C’est peut-être le propre de la vraie grandeur de donner à l’autre une vraie chance d’y atteindre. Le malheur du preneur d’otage c’est d’avoir laissé passer cette chance offerte. « Il est tombé du côté où il penchait », et donc du côté de la mort.
    Lorsque Dieu nous donne une chance de grandir, puissions-nous la saisir. Puissions-nous pencher toujours du bon côté, en sorte que si nous tombons, ce soit du côté de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *