Un Jour, un Evêque

Podcasts

16 avril 2018 : Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes

DSC_0022

REDIFF   Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes (du 30 mars)

Commentaires

  1. L’évèque semble craindre les progrès scientifiques, qui risqueraient de gommer toutes nos fragilités. D’abord rassurons-nous. Les progrès en question si par bonheur ils sont réels, ne profiteront qu’aux futures générations plutôt qu’à la nôtre vu qu’ils risquent de prendre du temps pour aboutir à des avancées en termes de santé.
    Ensuite je ne vois pas quel drame ce serait si chacun pouvait être beau et rester jeune. Il est vrai qu’il vaut mieux le redouter vu que pour l’instant ça risque plutôt de nous passer sous le nez.
    D’un autre côté la mort ne sera-t-elle pas plus terrible dans un monde où tout le monde sera heureux que dans le nôtre où la vieillesse, la pauvreté, le manque d’attrait travaillent main dans la main à nous la présenter comme l’unique espoir et la seule délivrance ?
    Mais alors les choses n’allaient-elles encore mieux au moyen-âge ou des estropiés à tous les coins de rues rappelaient à chaque instant la fragilité commune ?
    Non ça n’allait pas mieux. Et Dieu ne nous a pas créés pour se régaler de nos insuffisances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *