Osons la gratuité

Podcasts

20/10/2019 : Un effacement du langage de la gratuité qui transcende l’homme

pexels-photo-296282 (1)

Bonjour. N’est t‘on pas en train d’assister à l’effacement de la mémoire que la  gratuité est ce qui transcende l’homme ? Car la gratuité n’est pas réduite à ce qui est fait ou donné d’une manière désintéressée. Au moral, c’est aussi le bien et le mal que l’on fait comme un but en soit ; au plan intellectuel, c’est une affirmation sans fondement logique et au plan spirituel, c’est le mal reçu sans l’avoir mérité.  Mais ce qui semble avoir disparu, c’est qu’au plan religieux, la gratuité est d’abord la grâce absolue des dons de Dieu.

En effet, étymologiquement, gratuit dérive du latin gratuitus, un comportement désintéressé [1][2][3][4], qui s’oppose à mercennarius, celui qui ne fait rien sans être payé. Or gratuitus dérive de l’adverbe gratis qui vient du grec δωρεαν[5] (gratuitement), dont le substantif δωρov a donné donum,  et d’un autre substantif, χαρισμα[6] (le don mais aussi le charisme), dérivé lui-même de χαρισ (la grâce, le don de Dieu). Donc la langue grecque a bien gardé la mémoire que la gratuité manifeste à l’homme la présence de Dieu. Il faut faire un pas de plus en notant que don en grec se nomme aussi ελεημοσυνη (don/aumône) et renvoie à l’adverbe ελεημον (miséricordieux) qui en hébreu, renvoie à rahamîm (entrailles) et hesed (fidélité). Dans la langue hébraïque, on retrouve que Dieu est gratuit parce qu’il est miséricordieux et fidèle.

Mais dans le langage de ce monde dominé par le matérialisme sans éthique, le vocable charité chrétienne est remplacé par les notions profanes de solidarité et de fraternité.[7] Dans la version grecque de la Bible, on trouvait pourtant 39 occurrences mentionnant explicitement le vocable ‘δωρεαν’. [8][9] La traduction latine a gardé seulement 24 occurrences du vocable ‘gratis[10] [11].

 

Et dans la traduction française de la Bible[12], on ne compte plus que sept occurrences du vocable gratuit et de ses dérivés[13]. Un véritable arasement de la culture biblique de la gratuité qu’il est urgent de restaurer dans ce monde pour qui une vie qui ne rapporte pas assez ne vaut rien.

En pratique : relisons cette semaine, en famille si possible, tous ces passages bibliques disparus qui nous parlent de la gratuité, ils sont en note de bas de page de cette chronique. Ils nous invitent à pratiquer la gratuité envers les pauvres comme une réponse humble et fidèle à l’amour miséricordieux et maternel de Dieu. Cette gratuité authentiquement catholique, à contre courant de la culture du don de soi intéressé, a le pouvoir de nous remettre sur le chemin de l’éternité.

[1] cf Cicéron, De Legibus 1,48

[2] cf Plin, Ep. 3, 11, 2

[3] cf Tite Live, Ab urbe condita libri, 2, 42,6

[4] cf Sénèque, Epistulae ad  Saint Lucilium, 104, 34

[5] cf (Mt X,8 ; 2Co XI ,7 ; Ap XXI, 6 ; Ap XXII, 17)

[6] cf (Rm VI, 23)

[7] On trouve en effet trente-huit millions de fois le mot de solidarité, contre dix millions de fois le mot de fraternité et cinq cent mille fois les mots de charité chrétienne ou de solidarité chrétienne

[8] Dans l’AT ; cf (Gn XXIX,15 ; Ex XXI, 2.11 ; Nb XI,5 ; 1 S XIX,5.31 ; 2 S XXIV, 24 ; 1 R II, 31 ; 1 Ch XXI, 24 ; Jb I,9 ; Ps XXXV, 7.19 . Ps LXIX, 4 . Ps CIX, 3 ; Ps CXIX, 161 ; Ps CXX,7 . Is LII, 3.5 ; Jr XXII,13 ; Lm III,52 ; Dn XI,39 ; Ml I,10 ; Si XX,23 » ; Si XXIX,6.7 ; 1 M X,33)

[9] Dans le NT : cf (Mt X,8 ; Jn IV,10 ; Jn XV, 25 . Ac II,38 ; Ac VIII,20 . Ac XI,17 ; Rm III,24 ; 2 Co XI, 7 ; Ga II, 21 ; Ep III,7 ; 2 Th III,8 ; Ap XXI,6 ; Ap XXII, 17)

[10] Dans l’AT : cf (Gn XXIX,15 ; Ex XXI, 2.11 ; Nb XI,5 ; Ps XXXV, 7.19 . Ps LXIX, 4 . Ps CIX, 3 ; Ps CXIX, 161 ; Is LII, 3.5 ; Jr XV,15; Jr XXII,13 ; Lm III,52 ; Si XX,23 » ; Si XXIX,6.7 ; 1 M X,33  )

[11] Dans le NT : cf (Mt X,8 ; Jn XV, 25 ; Rm III,24 ; 2 Co XI, 7 ; Ga II, 21 ; Ap XXI,6 ; Ap XXII, 17)

[12] nous utilisons pour cette analyse la Bible de Jérusalem éditée en 1973

[13] (Pr XXVI, 2) ; (Rm VI, 23) ; (Mt X, 8) ; (1 Co IX, 18) ; (2 Co XI, 7) ; (Ap XXI, 6) ; (Ap XXII, 17)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *