Le Grand Témoin

Podcasts

14/01/2020 : Patrice Debré, professeur d’immunologie à la Sorbonne. Auteur des « Révolutions de la biologie et de la condition humaine » (Odile Jacob)

Yves Delafoy

Patrice Debré, professeur d’immunologie à la Sorbonne. Auteur des « Révolutions de la biologie et de la condition humaine » (Odile Jacob)

Patrice debré

Commentaires

  1. C’est ici que j’ai vu avec certitude ce qu’est un beau journaliste. Vous en avez au moins un, et c est L. Daufrene! les nombreuses questions préparées furent posées avec une curiosité enfantine, mais gardèrent le brillant interlocuteur Prof Debre sur ses gardes. Ceci se fait dans beaucoup d emissions du Grand Temoin. Je vous salue (tous) de Varsovie, en tant qu’auditeur régulier, et jeune diplomate ici, faisant partie d’un groupe fortement en déclin, de francophones et francophiles d’origine. Une seule chose, n’abandonnez pas le catholicisme, vous y êtes trop défensifs et déférents vis-à-vis de ces scientifiques et spécialistes des sciences sociales, qui répondent comme des machines. Tres bonne annee – Vive la France et vive la Pologne!

  2. Etant médecin, j’ai été choquée par les termes employés par le Pr Patrice Debré , qui se devrait d’être rigoureux en matière scientifique. Il a affirmé dans cette émission que l’homme est une chimère, en disant que l’homme est composé de 10 fois moins de cellules humaines que de cellules du microbiote (26’25)
    Or c’est Faux: l’homme n’est pas une chimère! Une chimère désigne UN organisme qui comporte des cellules de patrimoines génétiques différents. Le fait que l’organisme humain est l’hôte de nombreux micro-organismes s’appelle une symbiose; il y a PLUSIEURS organismes. Or appeler cela une chimère ouvre la porte à toutes les dérives de manipulations génétiques et de transhumanisme. « Nous sommes façonnés en partie par les microbes qui nous composent » (27’40) est une phrase fausse. La réalité est : »nous sommes façonnés en partie par les microbes QUE NOUS ABRITONS » , mais qui ne nous composent pas. Bien qu’invoquant l’étique à tout bout de champ, Mr Debré ouvre la porte à des destructions de l’organisme humain qui est UN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *