Le Grand Témoin 7h30-8h30

Podcasts

Émission du 25 février 2019 : Frédéric Martel, auteur de « Sodoma »

Louis Daufresne radio don

Frédéric Martel, auteur de « Sodoma ».

téléchargement (40)

Commentaires

  1. Bravo d’avoir eu le courage d’inviter Fréderic Martel. Pour ceux qui sont choquer sachez que l’entre-soit n’a jamais rien résolu. Cet interview a le mérite du courage et les questions de M. Daufresne sont très bonnes. Nous ne pouvons faire l’autruche ….la Vérité vous rendra libres et nous permettra de nous convertir .

  2. BRAVO Louis Daufresne. Durant ce rendez-vous, vous avez été excellent journaliste Catholique. Merci.

  3. Merci à RND et à Mr Daufresne d’avoir reçu Frédéric Martel au sujet de son livre qui parle de sombres aspects de l’Eglise. Si des points sont discutables sur cet écrit, justement parlons-en et qui mieux que l’excellent Louis Daufresne pour cela ? Tout chrétien doit se sentir concerné et il est bon de ne pas laisser qu’aux seuls médias laïques le soin de parler de ces sujets, même si nous en sommes éberlués et profondément blessés. Des victimes et des enfants en particulier en souffrent toute leur vie. En union de prière en ce Carême qui approche.

  4. Merci pour vos questions réconfortantes face à une personne qui m’a donné l’impression de ne voir qu’un aspect de la question et de faire un portrait de la curie à la lumière de ses choix. Le prince de ce monde se glisse partout y compris dans les traits d’un observateur qui ne veut que du bien à l’Eglise.

  5. Je vous remercie d’avoir invité Monsieur Martel et d’avoir dialogué avec lui intelligemment sans agressivité. Il a pu exposer son point de vue et vous rappeler celui de l’Eglise dans un climat de respect mutuel, ce qui de mon point de vue est tout à fait à l’honneur d’un média chrétien comme Radio Notre Dame. J’ai entendu Monsieur Martel sur plusieurs médias et cet entretien est pour moi de loin le meilleur. Le livre de Monsieur Martel expose un parti pris mais il met aussi en lumière des vérités certes dérangeantes pour l’Eglise romaine mais qu’il faut avoir le courage de regarder en face et de traiter.

  6. Merci d’avoir invité Frédéric Martel. Ce qui m’a frappé dans les comptes rendus de presse qui ont été faits de son livre (Le Point), comme dans votre émission, c’est le peu de révélations de faits nouveaux. Ce livre est essentiellement une lecture homosexuelle, souvent fantasmée, de situations largement connues. Une fois ôtées les « lunettes roses », on reste sur sa faim. J’attends avec impatience la suite du livre qui devrait être logiquement un extrait des 400 heures d’enregistrement annoncées par l’auteur. Peut-être alors apprendrons-nous quelque chose sur ce repaire d’homosexuels qu’est censé être le Vatican.

  7. Seul Louis Daufresne pouvait oser recevoir l’auteur de Sodoma
    avec autant de justesse, d’intelligence et de verite. Un grand merci a ce journaliste pour moi exceptionnel.
    Prions Celui qui seul peut apaiser la tempete… comme Il l’a
    toujours fait. Et n’oublions pas que le diable existe et cherche toujours a s’attaquer au Christ,comme au desert, a travers son Eglise.

  8. Après l’écoute de ce déballage qui peut troubler;je me tourne
    résolument vers JESUS.Ensuite viendront d’autres informations.
    Me tourner vers JESUS qui est la Vérité voilà ma 1ère réaction

    Ce bon Pape François demande souvent que l’on prie pour lui,c’est ce que je vais accomplir dès maintenant.
    Voilà ma 2e réaction.

  9. Bravo Louis Daufresne pour cette interview qui permet un éclairage sur ce qu est et n’est pas Sodoma et pour la pertinence de vos questions.. Merci pour toutes ces matinées enrichissantes, continuez!

  10. Je suis d’accord avec tout le monde. Merci d’avoir invité Fréderic Martel. C’était très intéressant de l’entendre. J’envoie l’émission à des copines bien « catho »….

  11. Le parallèle effectué par le journaliste interrogeant Frédéric Martel en fin d’entretien est à la fois inopérant et dérangeant. D’abord, la « morale » de l’Eglise n’est pas un « code de la route ». Un tel « code de la route » semble radicalement contraire aux Evangiles. Je rappelle seulement que le Christ a accompli la Loi, c’est-à-dire qu’il a substitué les commandements de l’Ancien Testament par deux injonctions fondamentales et suffisantes: l’Amour de Dieu et, par conséquent, l’Amour de son prochain. Toute prescription « morale » qui n’en découlerait pas serait immédiatement suspectée d’être en contrariété avec les Evangiles. Ensuite, et ce deuxième point est lié au premier, il n’est pas possible de comparer un conducteur irresponsable avec un homosexuel, qu’il soit chrétien ou non. La violence d’un tel rapprochement devrait sauter aux yeux de n’importe qui, mais plus encore d’un chrétien. Car alors il faudrait pénaliser l’homosexualité, voire même la « pourchasser » pour reprendre le verbe employé par le journaliste. J’indique seulement que remettre en cause l’homosexualité d’une personne revient à nier son être, sans aucune charité (l’une des trois vertus théologales), et à le priver de toute possibilité d’accéder à un amour incarné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *