Le Grand Témoin

Podcasts

17 mai 2018 : Philippe Dessertine, économiste, professeur à l’IAE (Institut d’administration des entreprises) de l’université Paris-I. Dernier ouvrage paru : « Le talent et les assassins » (Anne Carrière)

Louis Daufresne radio don

Le-Talent-et-les-assassins-1-640x400

Philippe Dessertine, économiste, professeur à l’IAE (Institut d’administration des entreprises) de l’université Paris-I. Dernier ouvrage paru : « Le talent et les assassins » (Anne Carrière).

 

Philippe Dessertine

Commentaires

  1. Je pense qu’un bon principe d’économie est de faire passer le nécessaire avant le superflu.
    Il me semble qu’un train roulant à plus de 300 kilomètres à l’heure fait partie du superflu. A quoi bon dépasser les 200 kilomètres à l’heure si ce n’est pour des gens très fortunés ? Mais pourquoi faudrait-il que la collectivité paie pour eux ? Par contre effectivement, nous deviendrons tous vieux et malades. Donc la priorité devrait être placé sur les structures d’accueil et de soin à destination de ces derniers.

    Où allons-nous ? Moi j’ai un projet de société où on travaillerait le moins possible de manière à dégager le maximum de temps pour des loisirs économiques fondés sur l’étude, l’art et le sport. Naturellement tous les loisirs dispendieux seraient exclus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *