Le Grand Témoin

Podcasts

Émission du 12 septembre 2018 : Mgr Matthieu Rougé, nouvel évêque de Nanterre

Louis Daufresne radio don

Mgr Matthieu Rougé

Mgr Matthieu Rougé, nouvel évêque de Nanterre

 

Commentaires

  1. J’ai suivi avec attention cette émission. A un moment LD commente : « Quand vous parlez de pauvreté, donc on a bien compris pas uniquement pauvreté matérielle, pourtant semble-t-il le diocèse se caractérise par ce qu’on appelle de très fortes disparités ou inégalités entre des communes qui cohabitent plus qu’elles ne vivent ensemble. Y’a des très riches qui vivent à côté de beaucoup plus démunis. » Ce à quoi le futur évêque répond : « Ce qui est vrai peut-être du point de vue du département, et encore à vérifier hein, ne l’est pas du tout du point de vue de l’église puisque les prêtres vont dans des paroisses d’un style et puis d’un autre et que le travail diocésain se fait en même temps avec Neuilly et Villeneuve La garenne pour prendre des exemples emblématiques. Donc précisément le travail de communion c’est une des premières mission de l’évêque de veiller à la communion du diocèse. Quand Jésus dit je vous donne ma paix, et avant la communion pendant la messe on a cette prière pour demander l’unité de l’église, et donc ce ministère de communion, d’unité de l’évêque pour moi à Nanterre, il inclut en particulier de regarder dans un même regard, dans un même amour, les communes les plus privilégiées et celles qui le sont moins. Et puis d’ailleurs c’est très intéressant aussi du point de vue missionnaire parce que c’est grâce à une force qui viennent (vient) peut-être de lieux plus faciles que on va pouvoir aller à la rencontre de lieux plus difficiles. »
    J’aurais aimé que Louis Daufresne fasse préciser à l’évêque pourquoi il encourage à regarder « dans un même regard », « dans un même amour » ; du coup on se demande qui est plus difficile à aimer, les pauvres ou les riches ? La tournure de la phrase laisse à penser que c’est l’inverse. Et que penser des « lieux plus faciles » qui donnent de la force, est-ce chez les riches ou chez les pauvres ? Où est la pauvreté spirituelle ?
    Selon l’Evangile on sait que Jésus regardait avec plus d’amour les pauvres et préférait se ressourcer près d’eux. Mais ici, j’ai peur d’avoir à me résoudre à avoir entendu l’inverse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *