• Actualité
Lundi au Jeudi à 7h30 1523 podcasts

4 octobre 2021 : Rapport de la commission Sauvé : le témoignage d’une femme abusée dans son enfance

04.10.21
Voir +

Réécouter l'émission

4 octobre 2021 : Rapport de la commission Sauvé : le témoignage d’une femme abusée...

Le Grand Témoin 07h35

Véronique GARNIER-BEAUVIER, 60 ans, 8 enfants, co-responsable d’un service de protection des mineurs pour le diocèse d’Orléans, ancienne assistante de vie scolaire, abusée par un prêtre de sa paroisse à l’âge de 13 ans. Auteur de « Au troisième jour, abus sexuels dans l’Eglise. Peut-on se relever ? » (Artège)

au troisième jourOn parle de 10000 victimes mais on peut supposer qu’il y en a beaucoup plus si on considère que la plupart gardent le silence toute leur vie. Entre 2.900 et 3.200 pédocriminels auraient sévi dans l’Eglise en l’espace de 70 ans, à partir de 1950 : c’est l’un des premiers éléments communiqués par la Commission Sauvé qui rend son rapport demain mardi. Après deux ans et demi de travaux, la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise (Ciase), présidée par Jean-Marc Sauvé, va dévoiler une somme de 2.500 pages. Le rapport sera publiquement remis à la Conférence des évêques de France (CEF) et à la Conférence des religieuses et religieux des instituts et congrégations (Corref), qui l’avaient commandé. Cela se déroulera lors d’une conférence de presse à laquelle ont été invités des représentants d’associations de victimes.

La commission va aussi comparer la prévalence des violences sexuelles dans l’Eglise à celle identifiée dans d’autres institutions (associations sportives, école…) et dans le cercle familial.

Véronique Garnier a aujourd’hui 56 ans, elle est mère de 8 enfants. Elle est co-responsable d’un service protection des mineurs pour le diocèse d’Orléans, ancienne assistante de vie scolaire, abusée par un prêtre de sa paroisse à l’âge de 13 ans. Une histoire qu’elle raconte dans Au troisième jour, abus sexuels dans l’Eglise. Peut-on se relever ? (Artège). Elle revit ce qu’elle pensait avoir profondément enfoui pendant tant d’années.

Réagir à l'émission