Le Grand Témoin

Podcasts

Émission du 3 juillet 2019 : Nassera Frugier, écrivain, porte-parole national du mouvement « Ensemble contre Lyme » et Philippe Humbert, professeur de médecine spécialiste de dermatologie et de médecine interne

Louis Daufresne radio don

Nassera Frugier, écrivain, porte-parole national du mouvement « Ensemble contre Lyme »

Philippe Humbert, professeur de médecine spécialiste de dermatologie et de médecine interne

65321715_420274838582330_1805270381955645440_n

Le Grand Rassemblement Pacifique #EnsembleContreLyme se déroulera à seulement quelques mètres de la place du Palais Bourbon – ESPLANADE DES INVALIDES Paris 7ème

Angle de la rue de l’Université et de la rue de Constantine

(Sortie métro Invalides de la ligne 13)

Parking Indigo Invalides

Dès 11h, sans étiquette associative

Porter un haut blanc

Penser à apporter de l’eau, un parapluie/sol, éventail, une petite chaise pliante

 

Nassera Frugier

Commentaires

  1. Enfin un débat courageux car je connais plusieurs personnes infectées par Lyme et qui ont été mal ou peu soignées pendant des années. Heureusement, ayant pu faire des tests en Allemagne, cette maladie a été détectée et depuis, très lentement, avec des antibiotiques et des huiles essentielles, elles retrouvent une vie moins douloureuse et presque normale.
    J’ai moi-même fait des tests en France, suite à des piqures de tique, et le labo m’a avertie que les tests français ne sont pas fiables.

  2. Bonjour,
    Je me suis déplacé ce jour, à cette manifestation avec l’intention de montrer à Madame Nasséra FRUGIER qu’une eau dynamisée avait permis à une vétérinaire infectée, d’arriver à bout de sa maladie de Lyme. J’ai mis au point un matériel pour produire l’eau dynamiser soi-même. Je me suis présenté au pied de l’estrade pour interpeller Madame FRUGIER, mais celle-ci a estimé qu’elle ne pouvait pas m’entendre.
    J’ai laissé néanmoins une enveloppe à son nom, contenant les preuves de ce que j’avance. Si Madame FRUGIER veut défendre les malades atteints de cette maladie, il est encore temps de renouer le contact. En ce qui me concerne j’y suis prêt.
    Blaise François FIGUEREO

  3. Merci à Madame Nassera Frugier pour sa parole libre et libératrice; je lui souhaite de poursuivre vers la guérison;

    j’étais hier sur l’esplanade des Invalides.

    j’écoute votre émission d’hier, vous attirez l’attention des auditeurs sur cette réalité incroyable, pourquoi faut-il en venir à manifester, alors qu’il devient évident que financer des recherches et soigner reviendrait moins cher que ce que coûte à la société cette incurie, sans même prendre en compte le côté non financier…?
    Voici mon point de vue
    1/ parce que l’erreur officielle sur la maladie de Lyme, qui dure depuis des années, devient de plus en plus difficile à reconnaître, surtout par les autorités médicales qui en sont responsables; ils ont PEUR, font tout pour maintenir et imposer ce qu’il faut bien appeler des CROYANCES; donc, par exemple, ils préfèrent disqualifier les malades, les humilier comme l’explique si bien Nassera Frugier: ce sont les malades qui sont fous, on les fait taire en profitant de leur fragilité; en général ça marche, quand on est trop malade il est bien difficile d’affronter son médecin.

    2 En plus des problèmes d’EGO ou de carrière des responsables, il y a des conflits d’intérêt; nous sommes dans un système de santé qui est prêt à payer pour toutes sortes d’examens, de consultations de spécialistes, mais pas pour des consultations suffisamment longues pour avoir un diagnostique clinique global. Cela ne dérange guère le milieu de la santé, surtout attentif depuis les années 90 à la bonne gestion économique; c’est son intérêt de continuer à laisser errer les patients,d’entretenir des guerres stériles; cela rapporte énormément d’argent à un tas de labos, médecins spécialistes etc, dont c’est le fond de commerce. Comme le dit très bien Nassera Frugier, il y a des millions de personnes qu’on a étiquettées fibromyalgiques, dans les années 90 on avait inventé la spasmophilie, il y a aussi la dépression…Tous ces malades chroniques rapportent beaucoup d’argent.

    Cela coûterait MOINS cher à la SECU de traiter cette maladie que de maintenir les gens dans la chronicité ? certes, mais, vu que c’est la SECU qui les paye, et qu’aucune poursuite ne menace les médecins quand ils traitent leurs malades avec mépris, alors qu’ils sont poursuivis s’il essaient de les soigner, une bonne partie des professionnels de santé n’ont aucun intérêt à mettre fin à cette bouffonnerie.

    2/Les médecins, dans notre système, sont pied et poings liés par la SECU et ses recommandations, même s’ils le voulaient, ils ne sont libres ni des examens qu’il prescrivent, ni des traitements. Et quand on n’est pas libre, on n’est pas non plus responsable: le serment d’Hippocrate est une blague dans le système actuel. Voilà ce qu’il faut bien comprendre… le remboursement encadré des soins par la collectivité a aussi des côtés pervers.

  4. Bravo Madame Frugier

    Moi même infecté et suivi sans  » encore » de résultat je comprend et partage ce desarroi
    Reconnaissance de cette maladie Froide Chronique….par les responsables que nous respectons mais s’arqueboutent derrière des « recommandations vaines  »
    Avec mon profond respect

    Olivier PINGEOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *