Le Grand Témoin 7h30-8h30

Podcasts

Émission du 3 juin 2019 : Denis de Kergorlay

Louis Daufresne radio don

Denis de KERGORLAY, président du cercle Interallié, ancien trésorier de Médecins sans frontières, président de la French Heritage Society. Auteur de « Éoliennes : le naufrage annoncé » , écrit avec Pierre Dumont (François Bourin)

GT 3 juin 2019

Commentaires

  1. Merci pour cette ėmission très instructive!
    Cela confirme mon point de vue sur les éoliennes qui sont des vraies verrues dans la douceur et la beauté de nos paysages!
    Mammon toujours Mammon c’est insupportable!

  2. Je suis heureux que D. de Kergolay, sur cette antenne, ait pu s’exprimer en vérité sur ce scandale. Je possède, avec bien d’autres, les mêmes éléments d’analyse, mais lui, il sait les présenter avec beaucoup d’efficacité. La seule interrogation qui reste, est l’identité de ceux qui ont fabriqué, si brillamment, l’idéologie antinucléaire. J’ai tendance à soupçonner ceux à qui le crime profite, à savoir les pétroliers et les charbonniers.

  3. J’ai posé une question sur le temps de fonctionnement nécessaire pour qu’une éolienne produise la quantité d’énergie qu’il a fallu dépenser pour la construire et l’installer : en effet un énorme massif de béton est enterré pour que le vent ne la renverse pas. Or la fabrication du ciment est très énergivore. Je conçois qu’on ne puisse donner un chiffre précis, mais au moins une fourchette, par exemple entre 6 mois et un an, ou entre 1 et 2 ans, ou entre 2 et 5 ans? ou 20 ans?….
    Ma question a été qualifiée de « bonne question » (ce dont je ne doute pas), mais je n’ai pas eu de réponse. Pouvez vous la faire suivre à M. de Kergorlay ? S’il n’a pas la réponse , celle-ci doit pouvoir être trouvée en interrogeant des fabricants de ciment et des exploitants d’éoliennes.
    Merci

  4. @Pierre de la Brosse:
    il faut seulement quelque mois de fonctionnement pour qu’une éolienne « rembourse » l’énergie nécessaire à sa fabrication.
    Sur le sujet, Mr de Kergolay est un court-termiste qui ne regarde que son intérêt personnel (superbe château à préserver..) et qui se fiche complètement du système énergétique français ou même mondial en 2040 et au delà.
    Sait-il proposer aujourd’hui un mix énergétique soutenable financièrement et écologiquement pour dans 20 ans?
    Réponse non. Car ni l’Etat ni EDF ne vont relancer un programme nucléaire équivalent à celui des années 70 et nous allons – si on ne développe pas les EnR – nous retrouver dans une situation de manque de production électrique décarbonée du fait de la fermeture petit à petit des centrales nucléaires qui deviendront trop couteuses à faire fonctionner…
    Donc arrêtons de donner la parole à des personnes comme Mr de Kergolay dont les intérêts sont purement personnels et qui ne sont pas des spécialistes de l’énergie au sens large. Car ce n’est pas un sujet qui se traite seulement sur la base du paysage!
    D’ailleurs, à lire l’ensemble des recommandations des experts du climat, les EnR -DONT L’EOLIEN- sont des modes de production à développer en masse partout dans le monde! Et la France n’est pas un cas à part car elle fera face demain, à une nécessité de remplacer le nucléaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *