Le Débat de la Semaine

Podcasts

30 mars 2018 : L’héroïsme du colonel Beltrame, la marche blanche en hommage à Mireille Knoll

Le grand débat du 29 septembre 2017

Patrice de Plunkett, journaliste

Victor Loupan, journaliste

Henrik Lindell, journaliste à l’hebdomadaire La VieLe Grand Débat 3 (2)

 

 

Grand Débat du Vendredi Saint, placé sous la figure de ce colonel de gendarmerie, mondialement connu pour son acte héroïque. Un duel presque métaphysique entre le bien et le mal s’est joué sous les remparts de Carcassonne et une semaine après l’attentat, un certain type d’engagement prend tout son sens, éclate aux yeux de tous.

Une semaine marquée également par la marche blanche en hommage à Mireille Knoll. La présence de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen n’était pas considérée comme légitime par le CRIF, le Conseil représentatif des institutions juives de France.

 

Commentaires

  1. Que faire? dialogue et annonce de la Bonne Nouvelle aux Français qui ne croient pas en Christ……Le monde romain a été changé par la conversion massive de peuples à la foi chrétienne……Osons clairement annoncer explicitement la Bonne Nouvelle du Christ mort et ressuscité. Que l’Etat Français assure la paix et l’ordre civil sans prendre partie.

  2. Moi j’ai regardé hier les tournois de Kick Boxing sur la chaîne de l’Equipe. Mais je sais qu’il faut imiter Jésus. D’un autre côté les autres religions peuvent avoir leur part de vérité. Je pense aux moines bouddhistes et aux arts martiaux mais aussi à l’admiration de l’islam pour le combat viril. D’un autre côté, on voit qu’il y a de moins en moins de jeunes dans les monastères.
    Et puis il faut bien dire que la police brille par son absence sur l’espace publique. Si bien que lorsqu’on est agressé, souvent il n’y a personne pour réagir. Ainsi beaucoup de personnes aimeraient être initiées à l’auto-défense et pour concilier cela à l’esprit chrétien, on pourrait imaginer des techniques de défense qui resteraient viriles, et permettraient de se protéger soi-même sans blesser l’autre.
    Du coup rien n’empêcherait des communautés chrétiennes de les enseigner.

  3. Henrik Lindell (40:45) : « Il (le responsable de la grande mosquée de Carcassonne) condamnait tout acte violent au nom de l’islam parce que c’est pas l’islam, ET IL A RAISON […] »

    C’est proprement inouï d’entendre une chose pareille !
    Si, monsieur Lindell, les actes violents font intrinsèquement partie de l’islam ! Pourquoi jouez-vous les autruches juste après avoir rappelé qu’ « islamisme vient d’islam » ? Voulez-vous nous montrer que cette déclaration introductive n’est qu’une posture de circonstance ?
    Les actes violents, il y en plein les hadith (pour une synthèse, voir « L‘Islam ou la soumission au prophète Les Hadiths de Mahomet un modèle de vie pour le XXIe siècle ? » Editions Godefroy de Bouillon) et la vie de Muhammad (éd. Fayard 2004), le « beau modèle » !

  4. Un grand merci à Victor Loupan pour son combat pour la vérité. Par contre Henrik Lindell, pour qui j’ai une haute estime, devrait encore progresser. Je lui conseille de lire le Coran, pour comprendre que l’islamisme non seulement vient de l’islam mais est l’islam, en parfait accord avec la parole d’Allah et l’exemple de Mohamed.
    Merci aussi à Louis Daufresne pour ses excellentes émissions.

  5. Le conflit se fonde sur le fait que chacun agit au nom du bien.
    La discussion et le débat sur l’action à mener face à cette situation est déjà une victoire de l’Islamisme radical.
    En effet nommer l’ennemi revient à nommer ceux qui détiennent notre dette.

    Le défi consiste à trouver un agir même non satisfaisant sinon le prochain Président de la République sera d’un extrême nationalisme.

    Bien à vous

    Claude

  6. Merci Flash de souligner cette contre vérité professée dans l’émission sans qu’en cela ne choque personne.
    Nous comprenons bien la volonté de ne pas’stigmatiser les musulmans mais elle ne doit jamais conduire à mentir sur la nature des textes fondateurs (vous parlez des hadiths, mais le Coran est déjà très explicite)
    Il faut savoir que l’Islam est né dans et par la violence : c’était la religion qui a justifié le pouvoir conquérants des premiers califes, qui ont fait des conquêtes leur permettant de dominer rapidement tout le sud du bassin méditerranéen: le pouvoir était musulman, la société encore chrétienne. Puis la dhimitude faisant son œuvre, la majorité des populations est devenue musulmane sauf sur la péninsule ibérique où une contre offensive a eu lieu.
    Ne soyons pas naïf, l’islam c’est d’abord la conquête et ce n’est pas la pratique religieuse majoritaire non violente’ des musulmans qui doit nous voiler les yeux, car cette majorité sera utilisée dans le rapport de force de la conquête (elle l’est deja d’ailleurs).

  7. Enfin nous devons protéger et soutenir les musulmans vicitimes de l’islam, qui souffrent de la coercition qu’il exerce sur eux (ils sont de plus nombreux) et en particulier ceux qui ont le courage de pratiquer ouvertement leur christianisme, et qui sont l’objet de violences (cf excellent film « l apôtre « ) même en France car pour rappel l’apostat est normalement condamné à mort dans l’Islam. A votre avis pourquoi cette sentence si forte ? Elle ne se comprend que par le fait que l’apostat est un traître dans la conquête, c’est à dire un déserteur.
    Dire que l’Islam est non violent est une nouvelle violence qui leur est faite. Ce sont des mots négationnistes et complices du sort de tous les musulmans et ex musulmans qui souffrent de l’islam.

  8. Merci pour cet intéressant débat ! Mais pourquoi donc n’allez vous pas jusqu’au bout de votre pensée et de la réalité sur l’islam : pourquoi seriez-vous obligés, vous aussi, de respecter le tabou concernant le Coran ? Ce silence ne contribue pas à clarifier le débat, n’aide pas à introduire les religions dans un sain débat sur la laïcité et, surtout, n’aide pas la grande majorité des musulmans qui sont tolérants mais ne peuvent condamner ouvertement les terroristes. par solidarité avec leur coreligionnaires. Pourquoi ? Il faut se mettre dans la peau de ces croyants qui ont entendu depuis leur plus jeune âge que le Coran est un Livre Sacré, la Véritable Parole Incréée de Dieu et que, par conséquent, le texte est intouchable et doit être respecté et mis en œuvre comme tel … si l’on veut accéder au Paradis. On les comprend. Mais le problème vient de ce que les conditions pour accéder au Paradis sont contradictoires. On connaît les versets tolérants (S2, 256; S5,69; …), mais il y a aussi les versets violents (S2,190; S9,5.29; …). Pour un musulman, ils ont la même valeur. Les juristes, dont le rôle est de dire ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour accéder au Paradis, font leurs choix dans ce corpus. Les islamistes violents ont fait le leur. La plupart des musulmans sont gênés par ces versets violents …car ils sont aussi « Parole de Dieu »! Ils souhaiteraient que ces versets soient contextualisés et resitués dans l’Arabie tribale du VIIème siècle et que la loi musulmane, la Charia, qui est le Chemin qui conduit à la Source, au Paradis, soit actualisée. Mais voilà des siècles que la majorité des juristes s’y opposent … soutenus par les politiques qui instrumentalisent la religion à leur profit. La réponse aux bonnes questions que vous avez soulevées est d’inviter les musulmans à prendre en charge ouvertement cette nécessité d’actualiser l’interprétation de leur Texte Sacré et de leur Tradition (Hadiths, Sounna). Ce débat aujourd’hui reste limité à quelques intellectuels et n’est que très discrètement repris dans les Médias. La question pour les non-musulmans soucieux du vivre ensemble dans une société apaisée est : « Comment aider les musulmans à sortir de cet enfermement ? » La confrontation franche de la loi musulmane à la laïcité et à la mise en application des Lois de la République devrait être encouragée ouvertement par les pouvoir publics. Il faut aborder cette question sans tabous. Qui osera?

  9. Le don d’Arnaud Beltrame, et avec lui tous ceux qui luttent désarmés face à la violence, constitue, pour moi, un nouvel acte fondateur, une nouvelle victoire de l’Amour sur le Mal, une nouvelle graine d’espérance, un nouvel élan qui va complètement inverser l’actuel sentiment d’impuissance.
    Ces intégristes découvrent, peut être avec stupeur, que nous avons une foi immense capable de nous pousser au don de soi, que nous sommes remplis d’espoir, et que le monde meilleur est à venir.
    Sans armes mais debout, pour se donner à ceux que l’on aime, mais aussi à ceux que l’on aime pas encore.
    Va et toi aussi fais de même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *