Le Débat de la Semaine

Podcasts

28 avril 2017 : Macron-Le Pen, quelles forces en présence ?

le-grand-debat

Le Pen Macron portraits« L’émergence d’un nouveau clivage majeur ».

Victor LOUPAN, rédacteur en chef du Messager orthodoxe

Patrice de PLUNKETT, journaliste

Henrik LINDELL, journaliste à l’hebdomadaire La Vie

Commentaires

  1. Je ne peux plus vous entendre étant dorénavant dans la drome et je suis bien déçue car dans ces temps difficiles j’aurais aimé bénéficier de votre éclairage !
    MÉRCI pour les nombreuses années passées à votre écoute et qui m ont permis souvent de préciser ma pensée

  2. Macron est soutenu a 70% par le peuple de gauche…
    Comment se fait il que le peuple de gauche se soit rallié a un candidat qui se dit liberal?
    Ce tour de passe passe me surprend…. et je me demande si le niveau intellectuel, les connaissances politiques et economiques des votant n a pas fortement chuté?
    Tous le sjeunes autour de moi 25-35 ans ne lisent pas plus de 2 livres par an…
    On vote au feeling…sans s inquieter des causes ni des consequences… il n y a plus de reflexion… et tout avait ete ecrit par Hayeck, Tocqueville, Taine, Mauriac, Peguy…voir meme Mme de Stael…
    Si les electeurs avaient lus « vers la servitude » de Hayeck, qui explique qu il n y a pas de difference entre le socialisme et le nazisme…ils n auraient certainnement pas voté de cette façon…

  3. Je voterai Marine Le Pen par sentiment chrétien. Je n’y ai personnellement aucun intérêt. Je suis révoltée par la société immorale que construit le mondialisme. C’est tout simplement le culte du Veau d’Or. Son but est de faciliter la circulation mondiale de l’argent. Le dieu, c’est l’Economie.
    On voit partout des gens exploités jusqu’au sang, parfois jusqu’au suicide. Nos jeunes cadres emportent du travail chez eux le soir, prenant sur leur sommeil, sur leur vie privée. Les employés plus modestes acceptent tout, terrifiés par l’idée de perdre leur travail. Des gens sont obligés d’occuper deux emplois pour survivre.
    En France, moins… jusqu’à présent (nous sommes quand même des latins!). Cultivons la décriée « exception française »! Que nos hommes politiques, sans négliger de nécessaires réformes, reprennent le pouvoir et luttent contre ce système ploutocratique.

  4. La France est divisée. D’un côté les villes, de l’autre les périphéries. Lorsque j’étudiais les sciences, le hasard m’a fait entendre un documentaire sur les animaux, je crois qu’il s’agissait des hippopotames. Leur principe de regroupement était le suivant : les plus forts se trouvaient au centre, les plus faibles à la périphérie. De même prés de chez moi en hiver, j’ai vu des pigeons se blottir sur une grille de chauffage urbain. Les plus forts devaient être au centre, les plus faibles à la périphérie. Cela s’explique : les plus forts se placent au centre pour qu’en cas d’attaque, les prédateurs aient de quoi se mettre sous la dent avec les plus faibles.
    Pourquoi en irait-il autrement dans l’humanité ? Il y a les mieux adaptés et les moins adaptés. De toutes leurs forces les premiers essaient d’accaparer les meilleures places à leur profit. Leur but idéal c’est qu’il n’y ait qu’eux au monde. Ainsi de toutes leurs forces soutiennent-ils le libéralisme. Ils défendent leur classe, la classe des plus adaptés, des plus forts, des plus aptes, des plus aguerris. Cette classe n’a pas de frontière, elle n’a pas non plus de couleurs, elle a simplement une qualité, celle des meilleurs, des alphas comme dirait Aldous Huxley.
    Après qu’ils essaient d’embobiner les plus faibles à croire qu’ils y ont aussi intérêt, on comprend que ce soit logique. Le libéralisme c’est une usine à broyer les perdants. Les plus aptes n’ont de cesse de les y mener pour mieux les éliminer.

  5. @ Smith

    Mais, précisément, le libéralisme est l’idéologie de la gauche par excellence, comme l’ont bien montré J-C Michéa, Charles Robin, ou plus récemment Guillaume Bernard.

    Repoussée vers la droite avec l’apparition de l’idéologie communiste, elle revient vers sa place naturelle, le centre-gauche, aujourd’hui.

  6. La presse chrétienne devrait être pluraliste pour tenir compte des différentes sensibilités de ses lecteurs. Or la presse catholique donne en grande partie pour la pensée unique, depuis de nombreuses années maintenant. Dès lors il n’est pas étonnant qu’elle prenne partie pour E. Macron. La boucle est bouclée, elle soutient une vision de la vie qui ne me paraît pas conciliable avec le respect des humains dans ce qu’ils ont de plus faibles (déclassés économiques, peuples du moyen-orient, … sans parler de la GPA ou de l’euthanasie)

  7. je reviens au livre de F Hayeck « de la servitude » qui est a mon avis un livre fondamental pour comprendre l influence de l organisation de la société sur notre être profond et nos aspirations.
    Hayeck explique que le libéralisme est la force vive de notre civilisation judeo chretienne et que c est la seule aspiration qui nous affranchit de l asservissement socialiste (jocobin, communiste, nazi,…c est la meme chose…personnellement j ajouterai également l islam…).

    Que dis Hayeck?
    Il dis que le socialisme (ou le nazisme, pour lui il n y a pas de différence entre les deux, et il le démontre…) sacrifie l individu au profit de la collectivité (du peuple… pour parler comme tous les manipulateurs de foule…)
    La pression fiscale nous tue… et c est elle… et non la mondialisation comme vous le répétez a l envie ..qui nous tue…
    La pression fiscale tue nos libertés individuelles, cloisonne et fragmente la société et renvoie dos a dos les communautés (homosexuelles, immigres, fonctionnnaires,…).

    Prenons un exemple précis:
    A la mairie de bordeau, le temps d arrêt maladie des fonctionnaires est de 2 mois…un politique appellerait cela solidarité et glorifierait notre système de protection sociale…personnellement…j appelle cela de la corruption…et du clientélisme…
    Facile d être reeulu les doigts dans le nez lorsque l on offre deux mois de vacances à des types qui ont l emploi a vie..facile également après cela de traiter les réformateurs d ultra liberal et de danger pour une société apaisée…
    facile d apaiser une société en lui balançant à poignées le fric des autres… ce que je considère comme un vol…
    les Francais sont laches…le peuple est lache..il est tyran et accapareur…il crucifie le Christ, guillotine Marie Antoinette, son mari, rend fou, tue son enfant de 11 ans, et tond les femmes a la libération… c est cela que vous ne voulez pas voir et que vous ne voulez pas dénoncer…
    la mondialisation a bon dos…
    Juppé revient a la mairie de bordeaux après sa défaite aux primaires et se fait applaudir par l ensemble des fonctionnires de la mairie…
    c est bon pour son ego, mauvais pour notre portefeuille et complétement immoral..
    c est cela le diabète de notre société… pour être élu il faut etre lache et arroser le Peuple… et dénoncer les reformateurs… parce que la démocratie tend a l égalitarisme…a l augmentation des depenses public… a la faillite…
    Le peuple tyran et accapareur devient a la fin victime de sa propre tyrannie et meurt de faim (1 million de morts de faim sous la révolution selon Taine)…et chez nous aujourd hui…les pauvres ne cessent d augmenter…la faute …a mon avis … aux 5 millions de fonctionnaires…qui vivent des largesses des élus…. et qui travaillent a 50% de leurs capacités (si on les compare au privé…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *