Le Grand Débat

Podcasts

23 octobre 2020 : assassinat de Samuel Paty : et maintenant ? / les propos du pape François sur l’union civile des personnes du même sexe

Radio Notre Dame  © Laurence de Terline

avec Guy Baret, Samuel Pruvot et Carol Saba

Commentaires

  1. La loi Avia porte bien son nom. En effet « avia » nous fait penser à « avion » et donc c’est valorisant pour une loi de s’appeler ainsi d’autant que ça fait romain. Imaginons ce que nous ressentirions si au lieu de « Avia » elle s’appelait « loi Cacia ». Franchement cette idée m’a fait éclater de rire. Mais là est le problème : l’autorité de l’Etat ne lui vient que de sa capacité à nous donner une image de Dieu. Mais comment peut-il se faire : quand il laisse faire l’insécurité, quand il diminue les services publics et quand le terme de Providentiel peut de moins en moins lui être appliqué ? Dans ces ténèbres, l’islamisme en vient aux yeux de certains à reluire comme cet Etat divin que le nôtre a cessé d’être. Ce n’est pas en diminuant les services hospitaliers, en laissant faire les délinquants et en laissant les personnes âgées se dépatouiller chez elles que ça risque d’évoluer.

    Quant à l’homosexualité. Certes les rapports y sont désordonnés puisque la sodomie se fait aussi dans le caca. Car si beau que soit l’homme pénétré malheureusement sa physiologie reste la même que celle du plus laid…Mais que je sache pas en rêve. Rien n’interdit de rêver qu’un beau mec soit la réalité de chacun, et qu’ainsi l’on fasse l’amour tous ensemble et tout le temps.

  2. Ironique d’entendre RND débattre de la liberté d’expression après avoir écarté Victor Loupan du Grand Débat !
    Hypocrites ! aurait dit Jésus.

  3. Excellent débat!
    Je partage les positions de Samuel Pruvot, notamment sur le fait que les valeurs dites « républicaines » sont d’abord des valeurs chrétiennes. Cela me rappelle ce passage de mon dernier ouvrage en page 191: « Le problème de la société actuelle est qu’à force de se féliciter de la promulgation de la déclaration universelle des droits de l’homme, elle a poussé les individus à croire que la dignité est une invention humaine que l’on peut distribuer à sa guise. Nous devons réaliser que la déclaration universelle des droits de l’homme est simplement une reconnaissance par l’homme d’une chose qui le dépasse infiniment : sa dignité. La dignité est antérieure à l’homme, c’est un don irrévocable et inaliénable ; c’est un attribut dont il est marqué, qu’il ne peut véritablement posséder, sur lequel il ne peut agir et dont il ne peut se débarrasser. C’est pour cela que l’on peut dire que même le pécheur le plus abominable conserve une dignité intrinsèque qui fait qu’on peut se permettre de le traiter encore à l’égal du juste là où d’autres voudraient simplement le mettre à mort : c’est là le fondement de la miséricorde (Matthieu 5, 45 ; Actes 10, 34 ; Romains 2, 11). L’être humain ne peut que recevoir sa dignité de celui qui est avant lui et qui est plus grand que lui. On ne possède pas la dignité, c’est elle qui nous possède de même qu’on ne justifie pas la vérité car c’est elle qui nous justifie.  » (Plaidoyer pour la foi, l’amour et la vie ; Edition Les Trois Colonnes ; https://www.amazon.fr/Plaidoyer-pour-foi-lamour-vie/dp/2374801365)
    Par ailleurs, dans le troisième chapitre dudit livre, j’ai fait des propositions pour une réforme de la pastorale de l’Eglise Catholique pour les personnes homosexuelles. Contrairement à Carol Saba, je ne pense pas que le magistère doive garder le silence sur cette question. Il faut mettre le sujet en débat au sein même des communautés chrétiennes sinon, nous laissons le champ libre aux autres de déployer leur stratégie. Et le documentaire dont il est question en fait partie.
    Enfin, s’agissant des caricatures du prophète Mahomet, mon avis personnel est que l’enseignement de la liberté d’expression devrait passer sur le débat et le témoignage de vie plutôt que par l’insulte ou la caricature.
    Bon weekend!

  4. … Un « islam de Voltaire » ou « des Lumières » est évoqué mais c’est un oxymore.

    À Jean-Pierre,
    votre second paragraphe n’est pas clair, en plus d’être indélicat.
    Que voulez-vous dire exactement ?

    À Jean-Louis,
    qu’est-ce qui vous permet de dire cela svp ?
    Où trouverait-on la source de cette information ?

    À Joseph,
    outre l’auto citation et le lien auquel vous renvoyez et que vous aura sans doute permis RND, l’on peut s’appuyer sur le catéchisme de l’Église catholique qui présente la dignité de l’homme et fait connaître ce qu’elle est dans la création.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *