Le Grand Débat

Podcasts

22 janvier 2021 : « Le refus catégorique de l’islam politique doit être travaillé » – Jean-Marie de Bourqueney

Radio Notre Dame  © Laurence de Terline

Au menu : l’investiture de Joe Biden / Une charte pour l’islam de France / L’Algérie et le rapport de Benjamin Stora / l’affaire du dessinateur Xavier Gorce.

Jean-Marie de Bourqueney, ancien rédacteur en chef Évangile & Liberté

Philippe Clanché, journaliste, collaborateur à Nouvelle Cité, Réforme et Témoignage chrétien 

Jean Sévillia, journaliste au Figaro magazine, écrivain

 

Commentaires

  1. Sur Jean-Marie de Bourqueney
    D’abord il parle de réconciliation, réduire la fracture, etc. en évoquant l’investiture de Biden.
    Ensuite il insulte Trump (menteur absolu), et donc aussi ses electeurs c.a.d 50% de la population US.

    C’est contradictoire (la réconciliation par l’insulte a rarement fonctionné), fallacieux, mais bien révélateur de la pensée « démocrate ».

    Heureusement il a fait preuve de plus de « subtilité » (sic.) sur le sujet de l’Algérie.

  2. Merci Bertrand pour ce commentaire.
    je n’ai pas écouté l’émission, mais je ne suis pas surprise par ce que vous relatez. Je n’écoute plus l’émission depuis que le M. éditeur orthodoxe a été déplacé dans des émissions culturelles. Emissions culturelles que je n’écoute pas davantage.

    Lors de l’élection présidentielle US, alors que Trump gagnait, les bureaux ont reçu ordre d’évacuer les observateurs et d’obturer les fenêtres. Puis on a vu surgir au milieu de la nuit des pics de suffrages pro-Biden. juste à temps. Juste le nombre nécessaire.
    Ecoutez… même le Washington Post en convient: ce système de « mail in ballots » est structurellement invalide et porteur de trop nombreuses failles.

  3. Je n’attend pas d’un chroniqueur chrétien qu’il soit poli et respectueux envers des leaders comme Trump! S’il avait traité Hitler de menteur en 40 il aurait aussi insulté 80 à 90% du peuple allemand!

  4. Il aurait fallu que le même journaliste, J-L Bourqueney, mette en adéquation ce qu’il a dit en fin d’émission au sujet du rapport de l’Algérie, à savoir qu’il faut « mettre de la subtilité » (répété quatre fois) et non de la « dichotomie » avec ce qu’il a dit au début du débat concernant Trump, « 4 ans d’un règne d’un menteur absolu, complotiste (…)et de tout, c’est effrayant »
    Et il aurait fallu que cela s’applique plus encore avec la reductio ad hitlerum faite par Etienne Jung.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *