Le Débat de la Semaine

Podcasts

13 janvier 2017 : Débat autour de la question identitaire

Radio Notre Dame  © Laurence de Terline

Henrik LINDELL, journaliste à l’hebdomadaire La Vie

Victor LOUPAN, rédacteur en chef du Messager orthodoxe

Patrice de PLUNKETT (http://plunkett.hautetfort.com), journaliste

Commentaires

  1. Bonjour monsieur Daufresne, cette émission est vraiment très bien, je l’écoute depuis longtemps. Serait-il possible de laisser parler Einrich et Victor, il me semble que régulièrement c’est Patrice qui prend largement plus la parole. En tout les cas merci beaucoup, c’est un beau plateau d’échange très intéressant.
    Bonne journée et bonne et sainte année à tous.
    Amicalement,
    Emmanuelle Dessalle

  2. Bonjour
    J’ai l’impression en ecoutant le debat, que le fait d’etre chrétien supprime l’identité, les origines, et fait de nous  » tous  » des apatrides…

  3. Monsieur Daufresne, je reviens faire un nouveau commentaire suite à ce que Victor Loupan vient de dire,ce problème à Cisteron. Je suis effarée, il y a eu sur Créteil des éffluves de ce style de problème. Que faire en plus de prendre notre chapelet. Qu’a fait mr LOUPAN à la suite, j’aimerai connaître son attitude car nous en avons besoin. Qu’est ce qui est bon de faire? merci beaucoup messieurs.
    en union de prière.
    Emmanuelle Dessalle

  4. Je ne suis pas d’accord avec Victor Loupan, ce prêtre à Sisteron n’est certainement pas un naïf…Jésus en aurait fait autant , j’en suis intimement convaincue .
    Je suis catholique pratiquante , Jésus est Juif et les rois mages qui viennent l’honorer, je ne sais pas et peu m’importe , il est venu pour tous , pas seulement pour les catholiques ! ( ce qui veut dire universelle …)
    Pour finir , de quel droit traite-t’il de salafistes les personnes qui ont eu le courage de s’approcher ? Le fait d’être venu à plusieurs autour d’un « chef » est tout à fait normal dans la religion musulmane .il serait trop long de développer mais il y a un jugement de la part de monsieur Loupan que je trouve à l’emporte pièces et qui , pour quelqu’un qui pendant l’émission à ressenti le besoin de préciser qu’il n’appartenait pas à un groupe identitaire, me semble douteux…J’en suis navrée,j’aime et aimerai encore l’écouter ! Bonne année à vous tous , merci pour votre émission.

  5. je ne suis ni » identitaire »
    ni lefebvriste mais »papiste ».N oublions pas que le Pape cherche l unité des chrétiens et travaille à la réconciliation avec les lefebvristes.Alors essayons de voir comme Victor Laupan nous y a invités ce qui peut expliquer cette position et recherchons plutôt le dialogue

  6. Comme l’exemple cité par Victor Loupan l’indique : prêche coranique à Sisteron lors de la messe de Noel, la confusion qui règne au sein même de l’Eglise à propos de l’Islam crée un grand désarroi dans les esprits..Dommage que P de Plunkett ne s’interroge pas sur les causes profondes de « l’identarisme »..
    Urgence, en tout cas, d’un enseignement sur la théologie des nations…

  7. Pas de souci pour l’unité des Chrétiens , ce qui ne veut pas dire le refus de l’accueil des non chrétiens …Oû est Jésus dans tout ça ? Il ne vient pas uniquement pour notre église …s’y retrouverait-il ?…

  8. Merci à Victor Loupan pour son témoignage : il a défini ainsi notre malaise et nul n’est besoin de dénoncer un complot « identitaire », comme semble le faire Patrice de Plunkett, pour comprendre le désarroi qui envahit les catholiques en France (du moins ceux qui pensent encore). Il faut arrêter avec cette légende : personne n’est Bergogliophobe, mais il n’est pas utile d’être Bergogliopâtre comme l’est, je le dis amicalement, un peu trop Patrice. La parution de ces deux livres est une bénédiction et ne peut être que salutaire au réveil de l’intelligence et à la fin de cet engourdissement catholique qui nous glace.

  9. En tout cas du côté de Trump on dirait qu’il commence déjà à remettre en cause l’Obamacare. Pas fameux comme début pour un candidat populaire.

    Quant à l’identarisme français : je dirais que les pauvres Blancs n’ont que leur couleur à faire valoir. Que faire d’autre face à des étrangers plus débrouillards ?

    D’un autre côté , je rappelle qu’avec Airbnb les propriétaires français peuvent profiter du tourisme pour multiplier par deux ou trois les loyers. Aux dépends bien-sûr du logement autochtone

  10. Quel est le problème avec la fraternité saint Pierre (M. de Plunkett?)?

    Elle assure l’aumônerie de je ne sais quoi et c’est censé faire trembler dans les chaumières…? Franchement… Il me semble qu’avec la fraternité saint Pierre, il n’y a pas débat justement. Ils sont pleinement dans la communion de l’Eglise.

    C’est en raison de propos tels que ceux que vous avez tenus aujourd’hui que je me suis tenue à distance bien longtemps des paroisses tradis (pour rester dans les paroisses modernistes qui n’étaient pas dénuées de turpitudes..).

    Lassant. Terriblement lassant, car pour connaître un peu la fraternité saint Pierre, j’apprécie beaucoup leurs sermons qui sont très structurés et qui parlent une langue, comment dire…

    Quelqu’un a dit que le Beau lave notre âme de la poussière qui s’y dépose au cours de la vie quotidienne.

    j’en dirais autant du Vrai qui est très bien exposé dans les exposés (thomistes probablement) de la fraternité saint Pierre.

  11. Il me semble que la question de l’identité cache en fait un malaise plus profond du Christianisme de notre temps. Ce malaise se décline dans les questions suivantes?
    1. Comment accueillir le musulman sans remettre en cause son droit à la liberté de religion et sans mettre en danger ma foi chrétienne?
    2. Faut-il évangéliser le peuple musulman? Si oui, comment et à quel rythme (pas trop vite pour ne pas provoquer le rejet et pas trop lentement au risque de se laisser phagocyter)?
    3. Peut-on respecter l’Islam comme une religion à part entière sans la comparer au Christianisme (pour nous chrétiens)? Il va de soi que si on gomme la comparaison et que l’on considère l’Islam comme égale au Christianisme, on tombe dans l’indifférence et dans ce cas, on ne pourrait pas raisonnablement reprocher au prêtre de Sisteron d’avoir invité les musulmans à prêcher.
    Si nous servons le même Dieu et que nous sommes tous ses enfants, le musulman a-t-il le droit d’entrer dans une église? (à mon avis « oui »). S’il a le droit d’y entrer, a-t-il le droit d’y prendre la parole pour parler de paix, d’amour, de charité ou ne serait-ce que pour nous remercier de l’accueil offert ou même pour dire qui il est, tout simplement?(encore une fois, « oui »). S’il a le droit d’y prendre la parole, peut-il aller jusqu’à blasphémer, critiquer le Christ, renier sa divinité devant son autel? (Ici, je réponds « Non »). Alors, comment définir la limite? Comment concilier notre conception selon laquelle l’Islam se trompe sur le Christ (dont nous croyons qu’il est le fils de Dieu) et l’accueil que nous devons à tout être humain, membre du Corps du Christ? Comment amener le musulman à changer sa vision du Christianisme (i.e. à devenir chrétien in fine, puisque, pour parler en toute honnêteté, c’est ce que nous pensons devoir faire selon la finale de l’Evangile de St Matthieu « A toute les nations »)? Oui, comment le faire si on n’arrive même pas à ramener dans le même bateau les Catholiques, les Orthodoxes, les Protestants/Evangéliques/Presbytériens/Anglicans et autres? C’est ici que se trouve notre malaise intrinsèque.

    Ces questions doivent faire l’objet d’une profonde réflexion théologique. Je ne prétends pas avoir de réponse précise. Mais si je pouvais en proposer une, ce serait simplement: « La radicalité de l’amour » car seul l’amour authentique peut saisir le cœur d’autrui comme celui du Christ saisit le nôtre depuis plus de 2000 ans.

  12. Le désarroi et la confusion dans l’Église latine sont intrinsèquement liés à l’institution qu’est la primauté papale, laquelle est radicalement contraire à l’esprit et à la lettre des Évangiles. Quand le « Vicaire du Christ » – qui se croit sérieusement infaillible – dérape, c’est toute son Église qui dérape et se divise.
    L’Église orthodoxe n’est pas en reste : la convoitise de la primauté s’étant emparée de la personne de l’actuel patriarche stanbuliote, celui-çi essaye de transformer la simple primauté d’honneur qui fut jadis affectée à son patriarcat, en primauté de pouvoir personnel. D’où le fiasco du récent non-concile de Crète. Espérons que son futur successeur retrouvera le droit chemin de la synodalité évangélique que respectèrent la grande majorité de ses prédécesseurs.

  13. Il semblerait que les identitaires soient le mal absolu ! Dénonciation de leur entrisme dans l’église, dénonciation d’une association de formation, d’un prêtre, d’un fraternité sacerdotale, j’ai entendu l’apôtre d’une vraie chasse aux sorcières, d’une violence que je n’avais pas rencontrée depuis longtemps dans les sphères cathos. Pour me renseigner après avoir écouté l’émission en différé sur la toile, j’ouvre le site de radio Notre Dame, et sur quoi tombé-je ? Une pub pour une émission où radio ND donne la parole à Dominique Laurent, patron du parti communiste, héritier d’une internationale qui a sur les mains le sang de millions de martyrs chrétiens….
    C’est l’inverse qu’il faut faire : discuter avec les jeunes actifs, militants, apôtres, entreprenants, de ces mouvements identitaires cathos pour les comprendre et éventuellement rectifier leur positions, et laisser les morts enterrer leurs morts dans les poubelles de l’histoire.

  14. Merci Joseph pour ce commentaire ! Il est vrai que nous ne pourrons pas faire évoluer l’humanité et le royaume de Dieu sans nous poser les bonnes questions et sans L’Amour qui vient du Père. …Il nous faudra encore du temps pour apprendre à nous connaître , intrinsèquement parlant et au delà des frontières de nos communautés chrétiennes.

  15. Votre débat sur les identitaires me fait penser à une collision, inévitable, entre l’Internationnale catholique (ou l’hégémonisme papale?) et le catho-nationalisme (voire le retour du gallicanisme?).

  16. Ah les censures, elles sont bien identitaires chez RND.

    Qu’importe, peut être que mon post n’était pas écrit en bon français ?

    LM

  17. Pourquoi l’assemblée ne s’est-elle pas levée ? « Et, se retournant vers les disciples, il leur dit, à l’écart : « Heureux les yeux qui regardent ce que vous regardez ! Car je vous dis que beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous regardez, vous, et ils ne l’ont pas vu, et entendre ce que vous entendez, et ils ne l’ont pas entendu !  » St Lc 10, 23-24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *