Le Débat de la Semaine

Podcasts

7 octobre 2016 : le pape François et la controverse sur la théorie du genre, le supplément de la Revue Projet consacré au Front national

le-grand-débat-1024x576

najat-vallaud-belkacem-s-est-dite-quot-tres-en-colere-quot-contre-le-pape-francois-photos-afp-1475493297Henrik LINDELL (www.dieu-et-moi.com), journaliste à l’hebdomadaire La Vie

Victor LOUPAN, rédacteur en chef du Messager orthodoxe

Patrice de PLUNKETT (http://plunkett.hautetfort.com), journaliste

Commentaires

  1. j’aime entendre ce langage de vérité car il nous faut regarder les partis politiques pour ce qu’il sont vraiment le parti au pouvoir n’a fait que démontrer son hostilité aux valeurs de la France au fil des siècles passés

  2. Sur le Gender. Il a été dit que les entreprises de bio-technologies avaient un intérêt à ce phénomène parce qu’elles pouvaient y trouver un terrain d’activité. D’un autre côté il y a tant d’autres choses à faire que je me demande si elles sont à si peu prés.
    Que l’on pense aux millions d’hommes qui loin de vouloir devenir des femmes voudraient avoir un plus gros sexe. N’y a-t-il déjà de quoi leur donner du travail pour des milliers d’années ? Et puis pensons à ceux qui veulent être plus grands, moins gros, moins maigres, plus musclés, moins ridés, etc. Bref ces entreprises sont assurées d’une clientèle aux dimensions de l’humanité sans avoir à s’embarrasser d’un service de changement de sexe.
    D’un autre côté on peut comprendre que les femmes veuillent devenir des hommes puisque l’homme surtout par sa virilité est susceptible de la beauté.
    D’où une autre question.
    Quand bien même des actions d’amélioration seraient possible, pourquoi ne pas les rattacher à des services publics désintéressés plutôt qu’à des entreprises privées par nature intéressées ?

    Quant au Front National, j’ai récemment appris qu’il voudrait aussi revenir aux 40 heures.

  3. À Victor Loupan et Louis Daufresne.
    C’est dans l’église catholique de Géorgie qu’une femme catholique témoigne devant le pape de la théorie du genre et du divorce facile chez les orthodoxes en Géorgie, avant que le pape ne parle.
    Le discours du pape dans l’avion sur l’attaque du mariage c’est plus tard.
    Écoutez l’enregistrement à partir de 11mn
    https://m.youtube.com/watch?v=NCxgyTddRA8&ebc=ANyPxKo4KrOv4mfzhbZJ5Bj5hXhZRFxgf__719aT3ef2hUN4LieVRHLDAGWtz8ZbDPCnAJ60wWvcI76gd9QNzmFCYR9Z0IoP5g

  4. Bonjour,
    Merci de m’indiquer comment réécouter mon émission préférée ; aucun lien ne semble actif.
    Merci et bonne semaine
    Pascale

  5. Je suis très déçu par les commentaires sur « l’affaire du gender » et la controverse entre le pape et la ministre de l’éducation: à aucun moment, les débateurs ne font référence à l’accusation précise portée par le pape contre les manuels scolaires français qui contiendraient des passages inspirés par des thèses liées au « gender »; Or, si j’en crois l’analyse faite le lendemain de cet incident, par les journalistes de « La Croix », aucune trace de ce genre n’a pu être trouvée dans les livres de classe actuellement utilisés dans l’enseignement public en France. Sous réserve que quelqu’un me démontre le contraire, pièces à l’appui, je suis donc porté à conclure qu’en l’occurrence, le pape a pris quelque liberté avec la vérité ou la réalité. Sur un sujet aussi sensible, il n’est pas étonnant que la ministre concernée ait tenu à apporter un démenti (et son « épaisseur spirituelle » n’a pas grand chose à faire là-dedans !) Sa réponse me parait plutôt diplomatique, dans la mesure où elle ne s’en prend pas directement au pape mais aux membres de l’aile la plus traditionaliste de l’église qui lui auraient soufflé cette fausse information. Ces procès d’intention paraissent bien stériles alors que les efforts du systèmes éducatif pour lutter contre les préjugés liés au sexe (dans l’orientation et le choix des métiers particulièrement) devraient au contraire être encouragés et partagés par tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *