Le Grand Débat

Podcasts

7/02/2020 : L’acquittement de Donald Trump, l’adoption au Sénat du projet de loi bioéthique, briser le silence dans le sport

Radio Notre Dame  © Laurence de Terline

Grand débat avec Philippe Clanché, journaliste, collaborateur à Nouvelle Cité et Témoignage chrétien, Gérard Ejnès, ancien rédacteur en chef de L’Équipe, et Henrik Lindell, journaliste à l’hebdomadaire La Vie.

thumbnail_IMG_20200207_093903

Commentaires

  1. Ce débat hebdo est très souvent instructif et intéressant, merci pour ce format que toute la famille écoute assidûment chaque semaine. Mais certains débatteurs se distinguent nettement des autres : Qu’est devenu Patrice de Plunkett? Ramenez le à l’antenne, et complémentez-le avec les Victor Loupan et les Henrik Lindell, qui sont aussi différents qu’ils débattent intelligemment.
    Un peu plus de temps de paroles pour chaque sujet, par pitié! Et un poil plus de débats de fond et dossiers, imagés par l’actualité que Louis et ses débatteurs commentent si bien.

  2. Au sujet de la pédophilie, un de vos intervenants dit que, quand on est responsable d’une organisation ou d’une structure on se doit de dénoncer les faits graves connus. Ainsi quand ce même intervenant parle de Mgr Barbarin, en l’assimilant à un « manager » qui aurait du dénoncer certains faits, il aurait été utile et honnête de rappeler que la justice vient tout juste de l’innocenter.
    Belle journée.

  3. L’identification de l’AfD aux «nazis» est une perfide tromperie des électeurs. Elle ne sert qu’à les étourdir dans le but des partis établis de maintenir leur pouvoir.

    En vérité, les conservateurs de droite – que défend l’AfD aujourd’hui ! – étaient profondément suspects aux nazis. Encore 1944, Goebbels écrivait dans son journal que le Führer voulait s’en prendre aux conservateurs après la victoire finale.

    La suspicion était justifiée: les résistants les plus importants – Stauffenberg, Goerdeler, Quirnheim, Witzleben, … – étaient des «droits» conservateurs.

    Dont on doit enfin se rendre compte [Jean-François Chemain le rappelle dans ces mots]: «Le nazisme, suprême ruse de l’esprit de gauche, est une idéologie typiquement de gauche, mais que cette dernière a convenu d’imputer à ses adversaires afin de les paralyser définitivement, en nourrissant contre eux un perpétuel procès en hitlérisme.»

    L’intervention de Mme Merkel dans une vote parlementaire fut profondement antidémocratique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *