Le Grand Débat

Podcasts

6 mars 2020 : L’obsession Coronavirus

Radio Notre Dame  © Laurence de Terline

GD du 6 mars 2020

 

Philippe Clanché, journaliste, collaborateur à Nouvelle Cité

Henrik Lindell, journaliste à l’hebdomadaire La Vie

Samuel Pruvot, rédacteur en chef à l’hebdomadaire Famille Chrétienne

 

Commentaires

  1. Bonjour
    Ne pouvons nous pas aborder cette épidemie
    avec solidarité ET connaissances scientifiques du XXI eme siècle .. Visiter les malades ou les epahd en se protégeant – regardez sur internet comment dans le diocèse de Hong Kong sont célébrées les messes par exemple ..
    Bonne journée à tous
    Er Merci pour votre émission

  2. MR CLANCHÉ A HONTE …
    MAIS DANS CE QU’IL DIT SUR LES MIGRANTS EST AFFLIGEANT !
    SOIT IL NE SORT PAS DE CHEZ LUI ET IL VIT SOUS CLOCHE …
    SOIT IL EST ,PARDONNEZ MOI,  » BÊBÊTE »…
    SOIT IL EST AUX ORDRES CRIMINELS DE L’ENVAHISSEMENT DE NOTRE PAYS ET DU CHAOS.
    AVEC SON DISCOURS DE BON SAMARITAIN SES PROPOS NE TIENNENT PAS LA ROUTE ET J’AI HONTE POUR LUI

  3. Le commentaire de Cesare montre à quel point certains discours provoquent un véritable scandale et une révolte justifiée.
    L’idéologie immigrationniste a remplacé chez beaucoup de catholiques l’Evangile et la Charité.
    Mettre en accusation les peuples d’Europe, pleurnicher, et reprendre le sempiternel discours usé du « prendre sa part » constituent un véritable scandale ! surtout pour ceux catholiques ou non qui vivent au jour le jour dans les transports, dans les quartiers le « vivre ensemble » qui se transforme de plus en plus en « vivre l’insupportable » .
    Il va falloir que l’Eglise dite anciennement « de France » et maintenant « en france » se remette à penser et se réveille.
    Il n’est pas question d’accueil de ‘l’autre » mais d’une guerre déclarée par le grand satrape ottoman dont il faut reconnaître l’intelligence, le sens politique, face à une europe déchristianisée sans tête et sans fierté ridicule et désarmée prête à se rendre et à se soumettre.
    Il ne s’agit pas d’Evangile et d’amour du prochain mais de politique : les catholiques sont-ils munichois par essence ?
    Merci à Mr Lindell de toujours tenir des propos intelligents et modérés qui tiennent compte de la réalité des choses : son analyse me permet de rester calme dans mon rejet d’un christianisme « immigrationniste » et d’essayer de ne pas m’emporter comme le fait Cesare mais dont je comprends la révolte.
    L’Eglise « en France » est elle pour que le pays qu’elle a contribué à bâtir religieusement et culturellement devienne une immense Porte de la Chapelle, un pays de nomades déracinés dont le chef dirige d’Istamboul le destin ?
    Moi j’ai honte des chrétiens et de leur lâcheté à regarder la vérité en face.
    Que reste-t-il aux vieilles nations européennes pour résister ? le paganisme ?
    Au lieu de tenir des discours pleurnichards on aimerait une enquête intelligente sur ce qui se passe chez nos amis grecs : on dit que des centaines de policiers turcs essaient de manipuler les migrants pour affronter l’armée grecque, une église aurait été brûlée, merci de nous renseigner si ces faits sont exacts..

  4. On nous invite souvent à imiter le bon Samaritain. Mais en versant des millions à la Turquie pour accueillir les migrants il me semble que l’Europe a agi comme le bon Samaritain, qui rappelons-le à aussi payé un aubergiste pour s’occuper du pauvre blessé. Le fait est que la parabole se complique avec un aubergiste qui ne joue plus son rôle d’aubergiste en dépit de tout l’argent qu’on lui a donné. Quant aux agresseurs, il semble qu’eux puissent opérer sans problème. Bref, il faudrait trouver une suite à la parabole.

  5. De la même façon que les édifices religieux,les salles de cinémas, les bibliothèques et d’autres lieux publics ont dû fermer portes.
    Lundi matin tous les établissements scolaires de l’Oise devront rester clos pour une durée de quinze jours.
    L’objectif étant pour les pouvoirs publics et sanitaires de ne pas perdre la maîtrise de la dispension des soins par la submersion de la contagion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *