Le Débat de la Semaine

Podcasts

5 mai 2017 : Présidentielle 2017, dernière ligne droite

le-grand-debat

débat 2017

Victor LOUPAN, rédacteur en chef du Messager orthodoxe : « Les choses importantes pour l’avenir de la France sont ignorées ».

Patrice de PLUNKETT, journaliste : « Le Monde a tort d’exiger que l’Eglise se mêle de la Présidentielle ».

Henrik LINDELL, journaliste à l’hebdomadaire La Vie : « Il ne faut pas imposer une pensée unique ».

Commentaires

  1. Enfin un homme qui nous parle de la franc maçonnerie et de ses taents de complotiste qui a dominé cette élection et en sera le résultat final

  2. Bravo, pour vos analyses fines et qui aident à la réflexion tout en élevant le niveau !

  3. Il fallait attendre la fin de votre émission pour entendre que c’était Marine Le Pen qui avait tiré le débat du 3 mai vers le bas: merci à E Lindell.
    Quant à celui -VLoupan ou PdeP- qui a expliqué que les médias sont tous responsables de fausses nouvelles, ou que EM a des conflits d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique, c’est de la pure démagogie, qui ne devrait pas avoir sa place à RND.

  4. Jean est une personne qui semble approuver aveuglément la propagande quand elle vient de son camp ! Cette émission et les journalistes invités sont à la recherche de la vérité, on n’a plus l’habitude de cela.

  5. Bonjour. Je ne suis ni de la France d’en-haut ni de la France d’en-bas. Je gagne juste ce qu’il faut pour vivre mais sans plus. Je n’ai que quelques centaines d’euros d’avance. Je ne suis pas propriétaire. Je suis franciscain laïc, fidèle de la paroisse Saint-Georges de Trappes, ville qualifiée par certains de Molenbeek français mais je voterai dimanche POUR Maceron. La Croix titrait mercredi « Programme contre programme » nous avons eu « Programme contre haine et invectives ». Certes Macron n’est pas un saint et si il est élu, je serai vigilant et même prêt à manifester s’il oubliait de réconcilier les 2 France ce dont il a l’intention, mais le condamner d’emblée d’avance comme l’ont fait vos 3 intervenants indigne le l’homme chrétien que j’essaie d’être et mettre en avant que tous les français le haïssent sous prétexte que Rufin a publié un bel article est un mensonge. Si je resterai auditeur du « Grand témoin », vous avez perdu un auditeur pour le « Grand débat » irrité déjà depuis un certain temps par le très filloniste, pour pas dire filloniste fondamentaliste, Victor Lepouan. C’est comme cela que je le ressens à travers ses propos. J’envoie aussi ce message à En Marche.
    Fraternellement
    François

  6. Le Grand Débat est une oasis dans le marécage des médias français. Avec autant de clarté, de justice et justesse que dans l’analyse des questions françaises, on aimerait de votre part une meilleure approche géopolitique générale, notamment pour faire comprendre la situation dans d’autres pays comme le Vénezuela où ce matin votre présentation très rapide a totalement masqué la « révolution orange » qui s’y déroule, depuis longtemps et avec violence, pour faire basculer ce pays d’un haut intérêt énergétique et stratégique dans le camp étasunien de l’Alliance du Pacifique, de la droite et du capitalisme extractiviste, comme tant d’autres déjà sur ce continent. Nous sommes dans une nouvelle Guerre Froide qui polarise la planète entière et qui est dominée par l’appétit insatiable du Progrès et du Profit. Imaginez un seul instant ce qui se passerait si la France quittait VRAIMENT l’UE, l’OTAN, l’EURO et revenait à l’issue de ces élections présidentielles à une politique souveraine et sociale comme celle du Conseil National de la Résistance autrefois: la même chose qu’au Kosovo, qu’en Libye, en Ukraine ou au Vénézuela: le chaos.

  7. C’est une bonne chose que l’Eglise catholique ne se prononce pas pour l’un ou l’autre des candidats, malgré toutes les attaques des médias. Vraie laïcité oblige ! Par contre je ne suis pas sûre que les évêques français qui donnent leur avis personnel aient raison de le faire. Cela brouille le message.
    Par ailleurs il ne faut pas imposer la pensée unique, nous sommes bien d’accord. Mais les médias sont-ils prêts à se remettre en cause ? Car les « fake news » n’existent pas que sur les réseaux sociaux. Les médias classiques donnent aussi des informations fausses….
    Tout à fait d’accord avec Patrice de PLUNKETT sur les processus en 5 étapes qu’il vient de présenter et sur le débat entre 2 candidats caricatures de ce que l’on voudrait (et la référence à Régis Debray)

  8. Enfin, je me pose des questions : existe-t-il vraiment une conception chrétienne de la nation ? Et faut-il persévérer dans l’élection présidentielle telle que prévue par notre Constitution ? Prévoir la validation du vote blanc et la destitution des politiques ?
    Enfin, je ne suis pas du tout d’accord avec Henrik LINDELL qui stigmatise Marine Le Pen. Elle a certes été désagréable sur la forme, mais sur le fond elle n’a pas été pire ou meilleure que son contradicteur.

  9. Patrice de PLUNKETT propose fort justement d’essayer de fédérer les laissés-pour-compte, mais n’est-ce pas construire un Etat parallèle ? Or comment construire un Etat parallèle ? Ne faudrait-il alors qu’un parti construise une économie parallèle à l’économie libérale défendue par l’Etat libéral ?
    Victor Loupan pense que le mépris de l’élite pour les pauvres pourrait provoquer une situation révolutionnaire au sens marxiste. Il pourrait apparaître une force pour les organiser, déclenchant une répression qui elle-même accélérerait le processus d’unification des exclus.
    Patrice de PLUNKETT regrette le faible niveau conceptuel de Marine Le Pen. Mais cela ne vient-il pas tout simplement de son option fondamentalement libérale ? Finalement Macron est un libéral qui veut passer par l’Europe, Marine soutient un libéralisme de la patrie. Elle était ainsi victime d’une contradiction entre son souci affiché du peuple et la réalité de son option libérale. Car qu’est-ce que le libéralisme qu’une usine à gaz construite par les plus aptes pour éliminer ceux qui le sont moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *