L’éditorial de Gérard Leclerc

Podcasts

27 janvier 2021 : Retourner à Paul et Augustin

L'éditorial

Pascal Deloche et Fred Noyelle / Godong

L’onde de choc produite par les révélations de Camille Kouchner provoque un véritable bouleversement des esprits qui s’ajoute à d’autres scandales de mœurs de ces derniers mois… C’est l’occasion de réfléchir à ce qui peut détruire ainsi profondément notre nature humaine.

L’onde de choc provoquée par le livre de Camille Kouchner, La familia grande, avec la révélation d’actes incestueux qui ont détruit une famille, ne cesse de prolonger ses effets. L’éditorialiste du Monde l’estime salutaire, parce que libératrice. Libératrice sans aucun doute, parce qu’elle fait exploser une chape de silence accablante. On associe cette onde de choc à d’autres comme celle qui a mis en cause des agressions commises à l’égard des femmes dans des situations de domination, ainsi qu’à l’égard des enfants et des adolescents. On ne peut oublier non plus l’onde de choc produite par les révélations douloureuses d’atteintes sexuelles dans le cadre de notre propre Église. Il est toutefois permis de se poser une question. Comment définir exactement ce qui est au cœur de tous ces scandales ? Pourquoi affecte-t-il si profondément notre condition humaine ?

La seule notion de domination suffit-elle à qualifier la nature du dommage en ce qu’il a de destructeur, en ce qu’il atteint en nous d’indicible et de sacré ? Sans doute le langage des interdits qui structure la morale doit-il être à nouveau interrogé, comme Pierre Legendre, cet interlocuteur contemporain incontournable, s’y est efforcé. Mais n’est-ce pas la théologie morale en ce qu’elle scrute l’âme en ces facultés spirituelles, qui devrait nous éclairer plus que toute science comportementale ou positiviste ?

Voilà qui nous renvoie aux fondamentaux, à saint Paul et à saint Augustin, ainsi qu’à toutes les sources qu’on a voulu obturer. En quoi le péché est-il notre prison et pourquoi faut-il nous en libérer ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *