L’éditorial de Gérard Leclerc

Podcasts

14 mai 2018 : L’inculture d’un député

L'éditorial

Faut-il simplement sourire ou se mettre carrément en colère, lorsqu’on entend des énormités du genre proférées par le député de la République en Marche Jean-Michel Fauvergue sur BFM TV ? Ainsi les prêches en arabe dans les mosquée seraient autant un problème que les messes en latin dans les Églises ? On se frotte les yeux et on se gratte les oreilles pour se rendre compte que l’on a bien entendu de tels propos qui relèvent, pour le moins, du pittoresque. Il fallait s’attendre à ce que les réseaux sociaux s’en emparent avec gourmandise : « Jean-Michel Fauverge connaît-il beaucoup de terroristes criant Alleluia en latin avant de tuer des innocents ? » « Ces bouffeurs de curé comme ils se revendiquent eux-mêmes, ne sont jamais allés à une messe, ou, il y a si longtemps… »

Je ne sais si ce député, par ailleurs ancien policier d’élite, est un bouffeur de curé, mais sa réaction pour le moins irréfléchie laisse beaucoup à penser quant à une sérieuse ignorance du domaine religieux. Car seule l’ignorance peut expliquer pareille bévue. Et c’est d’ailleurs un des grands problèmes culturels de notre temps. J’ai coutume de dire que ce qu’on appelle sécularisation ne concerne pas seulement un phénomène de prise de distance par rapport à une société chrétienne. Elle désigne aussi une dégradation de culture religieuse qui aboutit à une ignorance crasse. Celle qui amène à dire n’importe quoi. Depuis le grand crash des années soixante, une majorité d’enfants ne reçoit plus de formation catéchétique. C’est au point que certains politiques s’en alarment. C’est la raison pour laquelle Régis Debray avait, il y a déjà longtemps (en 2002), rédigé un rapport sur l’enseignement de la culture religieuse à l’école. Hier encore, dans le Journal du dimanche, Manuel Valls se disait convaincu de la nécessité d’un tel enseignement.

Un simple micro-trottoir suffit à mettre en évidence cette ignorance religieuse dès qu’on interroge les gens de la rue sur les plus simples notions du christianisme. A fortiori quand c’est un député, un homme qui a toujours été en situation de responsabilité et qui s’exprime de façon aussi outrancière et surtout fallacieuse, on se dit que, décidément, il y a quelque chose qui ne tourne pas très rond dans notre beau pays.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *