L'éclairage spirituel de Mgr Matthieu Rougé

Podcasts

26 juin 2020 : Reprendre le chemin de la Messe

Mgr Rougé

Voilà un mois que nous avons le bonheur de pouvoir nous retrouver pour la célébration de la Messe. Quelle joie de voir l’émotion et la ferveur de tant et tant de fidèles ! Je pense par exemple aux adultes que j’ai le bonheur de confirmer par groupes de vingt-cinq depuis quelques semaines.

Cela dit, tous constatent que certains fidèles peinent à retrouver le chemin de leurs églises. Certains sont restés loin de leur domicile principal. D’autres ont une santé trop fragile et il leur demeure conseillé de sortir peu. Mais d’autres encore, certains d’entre vous peut-être, pourraient participer au rassemblement eucharistique et le font pas. Pourquoi ?

Certains ont peur : peur pour eux-mêmes ou peur qu’on reproche à l’Eglise de susciter un « cluster », un foyer épidémique. Qu’ils se rassurent : les mesures sanitaires prises dans les églises sont globalement plus rigoureuses que dans la plupart des lieux recevant du public.

Pour d’autres, au contraire, il est douloureux de se retrouver dans des églises ceinturées de rubalise au milieu de visages masqués. Je comprends ce sentiment. Cela dit, la joie profonde de l’eucharistie doit l’emporter sur ces réactions de surface. Un certain isolement de chacun dans les églises suscite un recueillement particulier et les masques obligent à une intensité du regard inédite.

D’autres encore ont pris goût à la Messe télévisée ou diffusée sur les réseaux sociaux, ont l’impression qu’ils sont plus attentifs quand ils sont chez eux. Qu’ils n’oublient pas que la présence mutuelle des fidèles fait partie de la grâce eucharistique. A titre personnel, j’ai confiance que la nature humaine dans ce qu’elle a de meilleur reprendra ses droits. Nous sommes faits pour la rencontre véritable. Les Messes sur youtube, comme l’option exclusive pour le télétravail afin d’économiser des mètres carrés de bureaux, ne feront pas long feu.

Et puis, il y a ceux qui ont décroché, qui ont eu le sentiment que la Messe ne leur manquait pas ou qui ne réussissent pas encore à lui rendre sa place dans les complications du déconfinement. Qu’ils ne passent pas à côté de la joie de l’eucharistie, que des frères et des sœurs dans la foi les invitent à retrouver le bonheur de cette rencontre par excellence.

Encore un mot : il y a aussi dans nos églises de nouvelles personnes qui ont découvert la Messe grâce aux retransmissions du confinement. Voilà une raison de plus de nous rassembler tous pour leur offrir l’accueil chaleureux et fraternel qui leur donnera durablement le goût de l’eucharistie.

Commentaires

  1. Merci Monseigneur pour cet éclairage plein de joie. C’est un ton réconfortant ! Je regrette cependant une inversion curieuse : ce n’est pas notre présence qui est cause de joie mais bien celle, réelle, du Verbe dans l’eucharistie… je n’ai pas de leçon à donner, c’est juste que trop souvent la parole épiscopale n’est pas très pédagogique ni très théologique. Les occasions d’entendre les porte-parole du Bon Dieu ne sont pas si nombreuses. Qu’au moins elles soient éclairantes !
    Claire Ducrot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *