L'éclairage spirituel de Mgr Matthieu Rougé

Podcasts

23 octobre 2020 : L’émotion, la parole et les actes

Mgr Rougé

Il y a une semaine, Samuel Paty, professeur d’histoire, est mort décapité pour avoir enseigné la liberté d’expression. Cet événement d’une violence bouleversante – qui en rappelle plusieurs autres, à commencer par l’assassinat du P. Hamel – a suscité une émotion considérable. Il ne faut pas laisser cette émotion s’effacer dans le flot des informations toujours plus volatiles. Cette émotion doit se graver dans nos cœurs, pour y répandre non le désespoir ou la violence mais la résolution à agir constamment pour que la haine et la barbarie ne l’emportent pas dans nos cœurs et nos cités.

 

Il est salutaire que la vérité soit dite et soit faite sur cet acte terroriste atroce, sur les complicités qui l’ont permis, sur le sol idéologique qui l’a préparé, sur ses motivations explicites. Le Président de la République a nommé « l’islamisme politique radical ». Comme l’écrit le Père dominicain Adrien Candiard dans son dernier livre qui paraît à point nommé, Du fanatisme. Quand la religion est malade, sous couvert de religion, « Le fanatisme est un bannissement de Dieu, presque un athéisme […] un athéisme qui ne cesse de parler de Dieu mais qui en réalité sait fort bien s’en passer ».

 

L’émotion, la parole et les actes : il nous faut garder la mémoire de cette violence meurtrière, il nous faut en comprendre les racines et il nous faut travailler à la dépasser. Pour cela, affirmer qu’aucune caricature ne justifie la violence ni a fortiori la mort est nécessaire mais pas suffisant. Le vrai, le beau, le bon, voilà ce qui peut rassembler, apaiser, construire. C’est ce qui rend la mission des professeurs et des éducateurs si nécessaire, si cruciale. Au culte de la mort, il nous faut impérativement répondre par la culture et l’enracinement spirituel authentique.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *