• Spiritualité
Vendredi à 7h04, 10h27 et 19h39. 121 podcasts

Notre-Dame de la Paix de Suresnes, priez par l’Ukraine et la Russie !

18.03.22
Voir +

Réécouter l'émission

Notre-Dame de la Paix de Suresnes, priez par l’Ukraine et la Russie !

L'éclairage spirituel 07h04

Sans doute avez-vous bien noté que le Pape François consacrerait la Russie et l’Ukraine au Cœur Immaculé de la Vierge Marie le 25 mars prochain en la fête de l’Annonciation, s’inscrivant ainsi dans le sillage des apparitions de Fatima en 1917 et des consécrations prononcées par ses prédécesseurs : Pie XII en 1942 et Paul VI en 1964 en présence de tous les pères du Concile Vatican II.

Le 25 mars 1984, dans le même esprit, saint Jean-Paul II a confié tous les peuples au Cœur Immaculé de Marie. Voici un extrait de sa prière : «C’est pourquoi, ô Mère des hommes et des peuples, Toi qui connais toutes leurs souffrances et leurs espérances, Toi qui ressens de façon maternelle toutes les luttes entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres, qui secouent le monde contemporain, accueille notre cri que, poussés par l’Esprit Saint, nous adressons directement à Ton Cœur : embrasse avec l’amour d’une Mère et d’une Servante du Seigneur, ce monde humain qui est le nôtre et que nous Te confions et consacrons ».

Les fidèles du diocèse de Nanterre s’associeront à la forte démarche du Pape François le vendredi 25 mars à 20h30 depuis la grande et belle église Notre-Dame de la Paix à Suresnes. Construite par l’architecte bénédictin Dom Paul Bellot dans les années 30, peu de temps après la première guerre mondiale, elle a été d’emblée un lieu de pèlerinage et de prière pour la paix. Avec des frères et des sœurs orthodoxes, avec tous ceux qui souhaiteront nous rejoindre, nous présenterons à Marie la Russie et l’Ukraine en feu mais aussi tous les efforts de solidarité et de paix en cours. Cette veillée de prière, dans la lumière de l’Annonciation, sera également une occasion de quête et de partage : solidarité spirituelle et solidarité matérielle vont de pair.

D’ici-là, dimanche prochain, nous aurons présenté au Seigneur une autre prière essentielle : les personnes victimes d’abus et les efforts à fournir pour que l’Eglise soit une maison sûre. C’est un autre combat, décisif, à mener en faveur de la paix véritable.

Réagir à l'émission