L'éclairage spirituel de Mgr Matthieu Rougé

Podcasts

3 juillet 2020 : Reposez-vous bien !

Mgr Rougé

Vous vous rappelez ce passage de l’évangile. Les apôtres, après avoir été envoyés en mission par Jésus, se réunissent auprès du Seigneur et lui racontent tout ce qu’ils ont fait et enseigné. Et Jésus de leur dire : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu » (Marc 6, 31). Il me semble que cette recommandation est particulièrement précieuse au seuil de cet été de déconfinement.

La mise à l’épreuve du confinement et la mise à l’épreuve, pour certains plus laborieuse encore, du déconfinement nous ont fatigués, au point qu’il y a parfois trop d’électricité dans l’air des relations ambiantes. Il est donc indispensable de nous reposer, de bien nous reposer. Il n’est pas nécessaire de faire de grands déplacements pour cela mais il est décisif de cultiver les fondamentaux du vrai repos.

Je vous recommande d’en cultiver quatre : les relations humaines, le sport, la lecture et la prière.

Prenez le temps de partager des moments simples et vrais en famille ou avec des amis. Si vous êtes seuls, faites signe à des voisins ou des membres de votre communauté paroissiale seuls eux aussi. Partagez un repas simple et savoureux. Partagez des joies et des peines, des réflexions et des souvenirs : la vérité des relations humaines dans la présence mutuelle aura des vertus thérapeutiques.

Cultivez l’unité avec les autres mais aussi l’unité de votre personne, corps et cœur. Quelle que soit votre forme physique et le lieu où vous passez l’été, vous pouvez marcher, courir ou faire du vélo, un peu ou beaucoup, en prenant le temps de respirer, d’admirer un paysage et de contempler le coucher du soleil, sur les montagnes, sur la mer, sur villes et villages.

Débarrassez-vous au maximum des écrans. Choisissez un beau et bon roman ou un recueil de poésie, relisez les classiques du théâtre : rien de tel pour entrer dans la profondeur du mystère de la vie. Le détour de la fiction est souvent plus fécond que les essais de circonstance pour comprendre en profondeur ce que nous avons à vivre.

Et puis, prenez le temps de la prière. Profitez de la Messe, le dimanche mais aussi en semaine de temps en temps. Retrouvez le bonheur de contempler les gestes, d’entendre la vibration des chants et de l’orgue, de vous laisser toucher par les visages de vos frères et sœurs dans la foi (qui devraient pouvoir se démasquer progressivement). Lisez l’évangile dans la nature, portés par le soleil, le vent et le chant des oiseaux.

Que l’été soit pour chacun une cure de simplicité, de beauté et de vérité. A l’invitation de Jésus lui-même, reposez-vous bien !

 

Commentaires

  1. Louez soit Jésus Christ A jamais. Monseigneur je veux simplement vous dire merci de m’avoir éclairé sur le programme de cet été au moment où je me prépare pour m’évader un peu .Du coup je partage beaucoup autour de moi. Que Dieu soit loué Amen

  2. Un conseil de « bon père de famille » . Loin des monitions d’un « episcop »! Après la rigueur du confinement , un peu de douceur réconforte .
    Merci , Monseigneur ,
    Claude Duron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *