Face aux Chrétiens

Podcasts

Émission du 9 mai 2019 : Claire Nouvian, candidate sur la liste Envie d’Europe

illustration Face aux Chrétiens

Claire Nouvian, candidate sur la liste Envie d’Europe est l’invitée de l’émission Face aux Chrétiens jeudi 9 mai. La cofondatrice de Place publique revient notamment sur le programme écologique d’Emmanuel Macron, les divisions à gauche et son expérience de la politique.

Macron et la biodiversité : « au royaume du mensonge »
La fondatrice de l’association Bloom réagit aux annonces d’Emmanuel Macron sur la biodiversité. Sur la pêche, le président « dit qu’il attend un retour du ministère de l’agriculture. On noie le poisson !  » Sur la politique agricole commune, il n’y a aucun objectif quantifié ». Au sujet des aires marines protégées, on est « dans le royaume du mensonge ». Evoquant l »engagement du président d’en augmenter la part elle souligne qu’il « a mis tout son poids pour empêcher les aires marines protégées dans l’Océan indien. » L’écologiste accuse le président d’être « dans le royaume du langage » pour créer des « écrans de fumée ».

 

LFI : « Avec l’Europe, LFI joue à la roulette russe, c’est assassin »
La cofondatrice de Place publique précise qu’il y a deux choses qui les séparent de La France Insoumise. Sur l’Europe elle lui reproche « un discours qui joue à la roulette russe ». Dire « soit on change les traités, soit on en sort, c’est impensable, assassin. » L’autre grande critique est que LFI a « développé un discours populiste. Il distingue le bon peuple du mauvais peuple » qui est « aux commandes ». « J’ai du mal avec ça » assure-t-elle.

 

 

Politique : « L’individualisme est en train de tuer notre humanité »
Revenant sur son expérience de la politique, la militante associative est critique : « On perd beaucoup de temps à se chamailler sur des choses qui ne sont pas essentielles alors que notre humanité est en péril. Il y a le péril écologique et l’on est en train de s’abîmer. » Se définissant comme « une humaniste » et assumant une part de « naïveté » elle affirme : « On a besoin d’empathie (…) de mettre de l’amour pour soigner les liens (…) L’essentiel c’est les liens humains, pas les biens, pas cette accumulation, pas cet individualisme qui est en train de tuer notre humanité ».

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *