En Quête de Sens

Podcasts

17 janvier 2019 : Catherine Laborde « vivre avec Parkinson » !

catherine laborde

parkinsonEn France, plus d’un million de personnes sont atteintes par une maladie neuro-dégénérative dont Parkinson. Selon le site de Santé publique,  « la maladie de Parkinson est celle dont le nombre de cas a le plus augmenté entre 1990 et 2015 : il a plus que doublé. Une augmentation expliquée en grande partie par le vieillissement de la population ». Comment accueillir le diagnostic de Parkinson, comment vivre avec cette maladie incurable pour l’instant mais qui ne fait pas mourir? Témoignage et éclairage médical au micro de Sophie Nouaille avec :

  • Catherine Laborde : comédienne, écrivain, animatrice tv et pendant près de 30 ans, celle qui nous fut familière quotidiennement comme présentatrice du bulletin météo sur TF1 ! Jusqu’à ce 1er janvier 2017 où elle annonce aux français que c’est son dernier bulletin sans donner de raison particulière! Elle révélera sa maladie qu’en octobre 2018. Dans un livre particulièrement émouvant, intitulé « Trembler », paru aux Editions Plon,  mais sans tomber dans la sensiblerie, et toute en finesse et pudeur avec aussi de l’humour, elle raconte sa vie, des prémices de la maladie,  l’annonce du diagnostic à la vie quotidienne où elle entre en résistance avec ce corps pris par Parkinson et le corps de Lewy.
  • Dr Michel Logak : neurologue, Chef adjoint du service de Neurologie du groupe Hospitalier Saint-Joseph

 

Commentaires

  1. Merci beaucoup à Catherine LABORDE pour son témoignage.
    Je suis porteur de la maladie de Parkinson diagnostiqué il y 3 ans. J’aime beaucoup son humour, sa petite voix pleine de soleil. Effectivement et comme elle le dit si bien « il faut accepter qu’un jour soit ensoleillé et puis un autre pluvieux.
    J’aimais beaucoup jouer de la guitare et chanter aussi. Maintenant je ne peux plus le faire comme avant? C’est comme çà !
    C’est ma croix et c’est elle qui me porte maintenant.
    Philippe T

  2. Madame Catherine LABORDE
    J’ai vu ces jours derniers, votre intervention télévisée relative à vos démèlés avec un certain sieur Parkinquelquechose…
    Ah, l’infâme ! Il m’a suffit de regarder votre visage – véritable miroir aux émotions – pour deviner et partager vos craintes, vos peurs mais également vos espoirs.
    Assez ! Non, ne tremblez plus. Ne lui donnez pas le plaisir de vous croire seule et désespérée. Nous sommes là. !
    Certes, l’adversaire est de taille mais vous resplendissez de courage et détermination. Vous donnez à tous ceux qui vivent, dans l’angoisse, des raisons d’espérer et de vivre intensément des lendemains qui chantent.
    Pour ma part, je fais partie de la bande et je me reconnais parfaitement dans le petit soldat de vos discours.
    Et si, depuis douze ans, je suis un parmi tant d’autres à trembler devant le monstre, je n’en reste pas moins ouvert, toujours prêt à lutter et à le faire reculer.
    Merci, merci pour votre courage, et toute ma confraternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *