En Quête de Sens

Podcasts

Émission du 10 septembre 2019 – Est-ce que l’orthographe se perd ? Réflexions sur l’orthographe à l’heure des tweet, sms, réseaux sociaux

Flora Cortès

Est-ce que l’orthographe se perd ?

Réflexions sur l’orthographe à l’heure des tweet, sms, réseaux sociaux

Jean Pruvost, linguiste, chroniqueur sur RND

Bénédicte Freysselinard, professeur de français à Ste Marie de Neuilly

Estelle Roquetanière, experte du Projet Voltaire, service en ligne de remise à niveau personnalisée en orthographe et en expression

photo_82

 

 

Commentaires

  1. Bonjour,
    C’est toujours intéressant d’entendre des praticiens de la langue débattre de ces questions d’orthographe. Mais ils démarrent toujours « bille en tête » sur leur dada sans accorder beaucoup d’attention à certains aspects en amont qui conditionnent pourtant tout ce qu’ils diront ensuite :
    1. Pourquoi toujours entretenir la notion de « faute d’orthographe », marquée moralement, alors que l’on parle d’erreur de calcul. Cela entretient un rapport biaisé à l’écriture, source quotidienne de discriminations, d’agressivité et d’incompréhension.
    2. La cacophonie entre les différentes autorités est systématiquement éludée : Académie, grammairiens, dictionnaires, typographes, experts divers, études historiques, chacun y va de sa référence. Comment obtenir un respect de graphies et de règles qui se contredisent trop souvent ?
    3. Confondre la simple graphie des mots (conventions variables) avec la maitrise de la langue (syntaxe, richesse lexicale, structuration du discours) est irresponsable : le temps trop important utilisé pour apprendre ce code est pris sur les autres aspects, non graphiques mais bien plus importants.
    Comme correcteur professionnel, j’ai une approche pragmatique de la langue, littéraire, courante ou technique. Au bout de tant d’années, j’ai appris que l’obsession française sur la graphie est un leurre total, héritage d’une langue élitiste du XIXe siècle qui visait à discriminer et non à fédérer. Il y a des sorties à cette impasse, mais il faudrait être un peu plus « technique ».

    Si vous manquez d’intervenants « poil à gratter » pour une émission sur le sujet, vous pouvez me contacter…
    Bien sincèrement,

    Pierre Buffière de Lair
    http://www.orthogone.eu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *