En Quête de Sens

Podcasts

Émission du 8 mars 2021 : Faut-il craindre l’essor de l’écriture inclusive ?

marie-ange

Point médian, point d’altérité, mots épicènes, pronom neutre… vous n’y comprenez rien? Bienvenue au pays de l’écriture inclusive, qui fait parler d’elle depuis quelques jours… Surtout depuis 1 semaine: A Science Po Paris des étudiants de la célèbre institution parisienne ont été gratifiés d’un demi-point pour l’utilisation de l’écriture inclusive lors d’un examen de sociologie…  L’écriture inclusive, aussi appelée écriture épicène ou écriture égalitaire, est une manière d’écrire qui se veut plus respectueuse de la place du féminin peut-on lire… Oui mais voilà, jusqu’à quel point peut-on faire évoluer notre belle langue française ?

« L’écriture inclusive, c’est du militantisme », Jean Pruvost

received_2870269639924418001

Jean Pruvost, lexicologue

Lisa Kamen, institutrice en CM2 depuis 17 ans

Catherine Belle-Croix, ancienne professeur de lettres et latin

Commentaires

  1. Très bonne analyse de Lysa Kamel
    Certaines mesures égalitaires aboutissent malheureusement à renforcer les inégalités ……

    Par contre je pense que à l’heure actuelle, et compte-tenu du message du Christ, parler des nos chères têtes blondes et brunes serait plus adéquat et ne demande pas tant d’efforts, contrairement à l’écriture inclusive

  2. Professeur de collège puis de lycée, j’ai vécu ma langue selon les préceptes classiques du lieu et du moment. Et j’ai dû les enseigner, donc les imposer. Jamais, en plus de trente ans, je n’ai entendu quelques récriminations que ce soit de la part de mes élèves-filles (car « élève » au féminin donne aussi « élève ». Pourtant j’avoue que la formulation de la règle m’a toujours personnellement un peu gêné : « Le masculin l’emporte sur le féminin ». Je conçois ce que le verbe « emporter » peut laisser supposer de sentiment de hiérarchisation, voire de domination. Est-ce à dire qu’il faille supprimer la loi, sous prétexte qu’elle est mal rédigée ? C’est ce qu’on fait parfois à l’Assemblée nationale, ce qui entraîne l’inflation législative. Il me semble que cette écriture inclusive va provoquer une inflation orthographique, sans rien changer au fond. A suivre, ou pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *