En Quête de Sens

Podcasts

5 juillet 2018 : et si la bienveillance sauvait des vies ?

philippe rodet bienveillance

bienveillance « Viser le bien et le bonheur d’autrui »! Telle est la définition de la bienveillance qui fait cruellement défaut dans nos relations quotidiennes qu’elles soient personnelles ou professionnelles ! Et pourtant de nombreuses études montrent qu’une seule parole bienveillante peut déjà changer le cours d’une existence! Alors que dire de la mise en place d’une pratique régulière? Quelles sont les clés de cette attitude positive qui prend sa source dans une véritable empathie pour autrui? Comment peut-on mettre en oeuvre la bienveillance  en famille, avec nos amis ou nos collaborateurs? On vous donne les clés aujourd’hui au micro de Sophie Nouaille avec :

  • Docteur Philippe Rodet  : Docteur en médecine, Philippe Rodet s’est très tôt intéressé à l’entreprise. Alors qu’il était encore étudiant, il a rencontré Christian Lemoine, le Président fondateur du CRECI. Il est alors marqué par une phrase de ce manager « un Homme qui est en route vers un projet qui le passionne est invulnérable à l’accident et à la maladie ». Le conférencier lui explique alors que l’invulnérabilité provient de la motivation. C’est le début de son intérêt pour la motivation. Il essayera ensuite de motiver des jeunes en situation difficile au collège ou au lycée et obtiendra des résultats intéressants. Il obtiendra les mêmes résultats auprès de cyclistes professionnels. Par la suite, dans le cadre de son métier de médecin urgentiste, il mesurera l’effet de ces leviers de motivation sur la cohésion de l’équipe dans les moments difficiles aussi bien lors de gardes au Samu que lors de missions humanitaires dans des pays parfois en guerre. Avec Jacqueline de Romilly, Jean-Loup Chrétien, Marcel Boiteux notamment, il réfléchira dans un cadre associatif aux conditions susceptibles d’améliorer la motivation à l’échelle sociétale. En 2006, il fonde le Cercle Stress Info qui regroupe des acteurs issus d’horizons divers pour réfléchir aux moyens de cultiver la performance durable et la qualité de vie au travail. Il est auteur en autre, avec  Yves Desjacques  de « Le management bienveillant – La bienveillance est l’indicateur d’un monde encore humain » paru en 2017 aux Editions Eyrolles et il vient de publier en mai dernier chez le même éditeur  : « Aurélien, c’est papa, je t’aime ».

philippe rodet bienveillance

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *