En quarantaine avec Radio Notre Dame

Podcasts

26 mars 2020 : Pourquoi l’ultime présence humaine dans les derniers instants de la vie n’est-elle pas envisagée comme vitale ?

candles-2903063_1280
Damien Le Guay, Président du Comité national d’éthique du funéraire
Roselyne de Romanet, infirmière en soins palliatifs pendant de nombreuses années
La chronique de Mgr Rougé
Le vrai du faus de Sophie Piéplu
 L’Evangile et son commentaire

Commentaires

  1. Les réflexions de D. Legay étaient odieuses; face à cette panique de décès en cascade j’aurais aimé savoir comment il se serait débrouillé lui mème à l’hopital pour améliorer les choses . On meurt toujours seul et cette conception de l’extrême onction absolument indispensable finit par transformer les sacrements en idole Tous ces morts lors des guerres , tremblements de terre n’ont pas été accompagnés et leurs familles ont pu se réunir ultérieurement pour faire mémoire et prier pour eux. Heureusement R. de Romaney a merveilleusement parlé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *