Ecoute dans la nuit

Podcasts

Émission du 28 octobre 2019

20190430_162651 (2)

Commentaires

  1. L' »auteur » Sophie a dit que dans l’éducation nationale il n’y a pas d’abus d’autorité sur les enfants.
    Erreur majeure : est imposée une (et plusieurs) « information à la sexualité des enfants qui sont MINEURS, et qui réagissent différemment les uns les autres.
    Les parents ne sont pas informés à l’avance de la date, du noms des intervenants. Et après non plus.
    Il arrive aussi que les enseignants ne sont pas autorisés à assister auprès des enfants. Donc les enfants sont livrés à des inconnus qui vont dire n’importe quoi : c’est un abus de confiance vis-à-vis des parents et usurpation de leur autorité parentale, une imposture vis-à-vis du corps enseignant + ou – formaté à accepter ces programmes.
    Mais surtout un abus de confiance et d’autorité, un viol de l’enfance et viol de leur conscience, de l’âme de ces enfants. Ils sont livrés à une connaissance d’adultes dévoyés.
    On ose s’étonner des abus dont ils sont la proie aujourd’ui et hier.
    La pédophilie dans l’église a été favorisée par les vannes larges ouvertes de mai 68, de l’ouverture-mal comprise- du Concile Vat.II et c’est l’arbre qui cache la forêt de tous les crimes pédophiles et même sacrificiels-aujourd’hui encore- dans les familles, le milieu éducatif, sportif, politique, showbizz, les autres religions (40 rabbins incriminés) et tous ceux qu’on ignore.
    On ne fait pas assez la distinction entre « abus », qui suppose un minimum légitime et « agression ». Il y a une différence (non excusable) entre des gestes « d’essai », toucher effleuré ou superficiels, et des gestes franchement agressifs (embrasser de force, etc) et viol avec intrusion (terme plus approprié) physique.
    Il y a des degrés dont la répercussion est très différente chez les victimes.
    Pour la rediff, ça serait bien d’indiquer plus souvent (au début et à la fin aussi la 1ère date), ensuite le sujet et les invités.
    Après il arrive qu’ on ignore qu’elle est l’émission prise en route.
    Merci et bonne nuit ou bonne journée.
    Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *