• Cinéma,
  • Culture,
  • Expositions,
  • Littérature
Tous les jours à 11h03 (rediffusion à 17h30 et 20h45) 848 podcasts

André Devambez, au Petit Palais

14.11.22
Voir +

Réécouter l'émission

André Devambez, au Petit Palais

Culture Club 11h03

Qui connaît André Devambez (1867 – 1944) ?

Personne ! Pourtant cet artiste fut très réputé à la Belle Epoque : peintre, Prix de Rome, professeur à l’Ecole des Beaux-Arts, académicien, etc. Le Petit Palais nous fait à nouveau découvrir un oublié de l’histoire de l’art en consacrant une belle rétrospective à cet artiste. Touche à tout, Devambez le fut : petits et grands formats, portraitiste, peintre de scènes de genre, de paysages, illustrateur… Devambez fut surtout un témoin du Paris de la Belle Epoque, coincée entre le XIXème finissant et la Grande Guerre, terrible, années de modernité et d’inventions. Ainsi de l’aéronautique qui passionne Devambez : il passe son temps dans les aérodromes, fait des tableaux de ces avions dont on se demande comment ils peuvent bien voler. Devambez les peint comme des oiseaux, de dessous, de dessus. Le cadrage, c’est justement la marque de fabrique de Devambez : il peint la foule fourmillante d’un balcon d’observation, ou du deuxième étage de la Tour Eiffel, comme si elle l’inquiétait au plus haut point. Il faut dire que ces années sont le théâtre de manifestations politiques et ouvrières violentes et meurtrières. Mais c’est dans l’art du portrait qu’il excelle : ceux de sa famille, de ses enfants, touchants, de ses élèves. Il fit également en 1932 un portrait de Pétain, en pied, conservé à Versailles. Est-ce pour cela que l’artiste fut disgracié ?…

Réagir à l'émission