Confinement - Chronique de Mgr Michel Aupetit

Podcasts

22 avril 2020 : « Je crois simplement au véritable dialogue. Celui qui ne fait pas de bruit, qui ne se met pas en scène dans les médias, mais qui agit. »

Photo réalisée par MIchel Pourny.

La chronique quotidienne de Mgr Michel Aupetit.

Commentaires

  1. Merci infiniment Mgr pour votre clairvoyance et la vérité et la lumière de vos paroles !

  2. Depuis ce matin je suis en colère devant ce qui n’est plus de l’obéissance, mais e la soumission. Le Seigneur est en colère.

  3. Merci monseigneur Aupetit .
    Oui comme vous le dites si bien ,il faut faire preuve d intelligence .ce que vous faites très bien .
    Les.ordres d en haut ( je pense le gouvernement bien-sûr) ne sont pas réfléchis,ne sont pas adaptés,sont.les.mêmes pour les grandes villes et les.petits villages où on ne croise pratiquement personne .
    Deux sujets pour lesquels il faut vraiment que l église monte au créneau : les visites aux personnes âgées en maison de retraite et la reprise des célébrations .
    Fraternellement Florence

  4. JE VOUS APPRECIE BEAUCOUP VOUS SAVEZ . JE SUIS EN SITUATION D HANDICAP PHYSISQUE LOURD CHEZ MOI ET JE VOUS AVOUE QUE L EUCARISTIE ME MANQUE BEAUCOUP ET LES CONTACTES AUSSI .

    JE SUIS DE TOUT COEUR AVEC VOUS TOUS

  5. Merci Monseigneur pour votre soutien contre ces actes christianophobes qui restent sous silence dans les médias classiques !
    Et merci infiniment pour votre parole sans langue de bois!
    Que Dieu vous garde ainsi que le Père Philippe.
    En union de prières.
    Marie -Pierre

  6. Merci Msg Aupetit pour votre clairvoyance et votre réponse immédiate. On ne nous empêchera pas de rentrer dans «  » »notre maison » »,et nous aurons l’ audace et la force de défendre Celui qui nous fait VIVRE, et ses apôtres!!!!

  7. Monseigneur, la volonté manifeste de l’Etat anti-chrétien de supprimer le plus possible la dispense des sacrements est criante ! quand vous réveillerez-vous ? Le dialogue avec un ennemi aussi visible n’est plus de mise. La hiérarchie pour autant qu’elle ait encore « la Foi qui soulève les montagnes » doit la manifester par des processions publiques de demande d’aide à Dieu et à ses saints. Les manifestations de notre Foi sont essentielles à sa vie en nos coeurs…Ou alors pourquoi encore aller à la Messe, recevoir les sacrements, qui sont aussi des actes publics de notre Foi ? Trop d’exemples historiques et de faits avérés dans beaucoup de nos cités chrétiennes nous prouvent l’intervention divine quand nous la Lui demandons d’un coeur humble et confiant… Combien de chapelles, de cathédrales de par le monde témoignent de la reconnaissance des peuples chrétiens pour l’arrêt immédiat de grandes épidémies ! Ou sommes nous devenus comme St Thomas, de ne pas croire ce que nous voyons de nos yeux ? Voir la réponse que le Christ lui fit. Sommes-nous dignes nous aussi d’être appelés Bienheureux ?

  8. Merci Père Michel de votre réponse immédiate, je n’attendais pas moins de votre part. Sachez que je vous porte dans ma prière et vous encourage dans cette période houleuse. Gardez votre franc-parler et ne baissez pas les bras. Que Notre Seigneur vous épaule vous accompagne et vous protège dans toutes les démarches durant cette période inédite

  9. J’apprécie beaucoup la justesse,l’intelligence de vos propos.Je respecte l’autorité de l’état. Cependant ce néolibéralisme total nous a mené au bord du gouffre.Pourquoi? Nous avons mis l’enseignement du Christ et la justice sociale qui en découle en dehors de nos vies.On ne va pas nous retirer la vérité de la résurrection, la joie qui en découle et nous dire qu’il faut qu’on se la ferme … Dans un état anti chrétien dans lequel il y beaucoup de vernis ,nous les chrétiens pourrions pratiquer un jeûne public, allons nous assoir à 2 mètres d’intervalle les uns des autres prions avec un cœur aimant et contrit pour tous nos errements et pêchers,Le Seigneur de La vie nous entendra…afin de demander l’aide de Dieu pour faire cesser cette pandémie.Vous êtes dans mon cœur pour avoir fait cette prise de parole.
    Fraternellement
    Bruno.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *