Chronique de la Délégation Catholique pour la Coopération

Podcasts

Émission du 12 septembre 2018 : L’apiculture au Burkina Faso

12 septembre

> En savoir plus sur le site de la DCC : http://collectons.ladcc.org/projects/guillaume-au-burkina-faso

Aujourd’hui, avec la DCC, la Délégation catholique pour la Coopération (idem), nous partons au Burkina Faso.

 

Pendant deux ans, Louis Pichot de La Morandais un jeune volontaire envoyé par la DCC, la Délégation Catholique pour la Coopération (voir si utile d’expliciter DCC en fonction de la bande annonce), a travaillé avec les apiculteurs burkinabés. De 2016 à 2018, Louis Pichot de La Morandais a été responsable du contrôle de gestion de l’association burkinabé « Wend Puiré ». Basée à Koudougou, celle-ci fédère les énergies de plus de 4000 producteurs de miel, appuyés par 60 salariés.  Louis voulait donner du sens à sa vie. Il se dit aujourd’hui très heureux de cette mission.

 

L’association commercialise non seulement du miel, mais aussi des produits plus élaborés, comme des crèmes, des savons, de la liqueur, de l’hydromel. Le travail de Louis a consisté à apporter de la rigueur dans la gestion, améliorer les techniques de gestion des stocks, des matières premières, de la flotte de véhicules.

A terme, cela signifie pérenniser la structure, maintenir les emplois et le complément de revenu des paysans et ainsi consolider toute la chaine économique et solidaire qui s’est organisée autour.

 

« Avec la DCC, se réjouit Désiré Yameogo, le fondateur de Wend Puiré, je m’assure d’avoir une personne qui saura construire les outils spécifiques dont nous avons besoin, pour pérenniser notre initiative. Nous avons besoin, pour grandir, d’un volontaire DCC comme Louis, qui incarne les valeurs de solidarité internationale. »

 

De son côté Louis Pichot de La Morandais raconte une histoire..piquante : parce qu’au Burkina, les abeilles sont agressives, la récolte du miel ne peut se faire que la nuit. Pour cela Wend Puiré  leur propose d’acheter des lampes à énergie solaire produites localement. Ainsi se tisse, à petits pas, un réel travail de développement, encouragé par la présence d’un volontaire de la DCC et le partage des compétences.

 

Pour Louis le volontariat est aussi une expérience très forte de sens qui marquera sa vie

 

Fondée en 1967, la Délégation Catholique pour la Coopération, est le service du volontariat international de l’Eglise en France. Elle est présente est dans plus de 50 pays, avec plus de 500 volontaires. Ils agissent dans tous les domaines du développement et dans tous les métiers.

 

Pour en savoir plus sur le volontariat, ou soutenir les actions de la DCC, rendez-vous sur le site ladcc.org

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *