Chronique Habitat et Humanisme

Podcasts

28 février 2018 : « Quitter les enfermements du repli sur soi »

illustration habitat et humanisme
Des chemins qui viennent de Rome

Il nous souvient de cette belle expression du Pape François dans son Encyclique « La joie de l’Evangile » : « Comme elles sont belles les villes qui sont remplies d’espaces qui regroupent, mettent en relation et favorisent la reconnaissance de l’autre ! Comme elles sont belles les villes qui dépassent la méfiance malsaine et intègrent ceux qui sont différents ». 

Ne sommes-nous pas là au cœur de l’action d’Habitat et Humanisme, magnifiquement définie ?

Dans une lettre envoyée par son son Assesseur, Monseigneur Paolo Borgia , le Pape François confère tout son sens à notre association quitter les enfermements du repli sur soi.

Il demande « à ce que nos chantiers conjuguent accueil, protection, promotion et intégration des plus fragiles, notamment des réfugiés et des migrants ».

Il est précieux de se savoir soutenus par le Saint-Père. Il nous demande de prier pour lui et sa mission, bénissant « de grand cœur » les personnes aidéestous les proches et membres de l’association.

Quelle est l’attente du Pape ? Une participation à la création pour aplanir les frontières, s’enrichir des différences dans ce regard de foi transfigurant les relations. Loin de s’évader du réel, il s’agit daller plus loin pour que chacun ait un avenir. 

Quelle bénédiction que de quitter les crispations, le pessimisme, pour entrer dans une spiritualité de la traversée. Le monde chrétien est un monde ressuscité ; la lumière pascale introduit l’espérance qui, lorsqu’elle est vécue, anticipe un monde nouveau

N’ayons pas peur. Les limites se brisent devant l’infini proposé ; alors, surgit l’éclatement de la confiance, cet autrenom du passage de l’ombre à la lumière.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *