le direct Musique sacrée

Jérôme Lejeune bientôt béatifié ?

Ce généticien a découvert l’anomalie chromosomique à l’origine de la trisomie 21. 26 ans après sa mort, Jérôme Lejeune,  a été reconnu « vénérable » par le Saint-Siège. Une première marche vers sa béatification.

Un décret de la Congrégation de la cause des saints a reconnu les « vertus héroïques » du professeur Jérôme Lejeune (1926-1994). C’est lui qui, en 1958, avait établi avec deux autres chercheurs un lien entre un état de déficit intellectuel et une aberration chromosomique, lié à la présence d’un chromosome en trop sur la 21e paire, découvrant ainsi le trisomie 21.

Par la suite, sa recherche étant utilisée pour le dépistage précoce des embryons porteurs de ces maladies, ce qu’il désapprouvai, Jérôme Lejeune avait décidé de s’engager contre l’avortement. En 1974, il était devenu membre de l’Académie pontificale des sciences, avant d’être nommé, 20 ans plus tard, à la tête de la toute nouvelle Académie pontificale pour la vie par Jean-Paul II. C’était quelques mois avant sa mort. Lors de son voyage en France, en août 1997, le pape polonais s’était recueilli sur sa tombe, en souvenir de leur amitié.


>> A lire : Jérôme Lejeune : « Une catéchèse de la vie »

Jérôme Lejeune : "Une catéchèse de la vie"


Renfermant des témoignages sur les vertus du généticien, son dossier avait été déposé en 2012 à la Congrégation des causes des saints, au Vatican. Sa béatification nécessite désormais la reconnaissance, par la Congrégation, d’un miracle intervenu en priant par son intercession.

Avec AFP


>> La vie de prière de Jérôme Lejeune, avec Aude Dugast


>> Le professeur Jérôme Lejeune, roi mage des temps modernes (sainteté et intelligence) avec Aude Dugast, auteur d’une nouvelle biographie du découvreur de la trisomie 21


>> Rencontre Aude Dugast, philosophe de formation, postulatrice de la cause de canonisation du Professeur Jérôme Lejeune et auteur du livre « Jérôme Lejeune, la liberté du savant » paru aux éditions Artège.