le direct Musique sacrée

Père Guillaume Bruté de Rémur : « Le monde oriental m’a toujours fasciné »

Mardi 2 mars, Marie-Leïla Coussa reçoit le Père Guillaume Bruté de Rémur dans Rencontre. Le prêtre français est en mission à Beyrouth depuis plus de vingt ans où il est recteur d’un séminaire international inter-rituel.

Blabla
Au séminaire de Beyrouth, le Père Guillaume Bruté de Rémur forme les futurs prêtres diocésains pour le Proche-Orient.

 » J’ai senti la vocation de prêtre très jeune, j’avais 6 ans » se souvient le Père Guillaume Bruté de Rémur. Après une rencontre avec le chemin Néocatéchuménal, le côté missionnaire de sa foi devient une évidence.

Départ pour le Liban

Une fois son désir d’aider à l’international pris en compte, le Père Guillaume Bruté de Rémur s’engage. D’abord en tant que missionnaire à Madagascar, puis il prend la route de Rome et entre au séminaire Redemptoris Mater. Ordonné par Saint-Jean-Paul II en 1995, il devient prêtre diocésain dans la même ville. Quelques années plus tard, un séminaire Redemptoris Mater sur le modèle de celui de Rome naît en Egypte avant d’être déplacé au Liban pour des raisons de développement de l’enseignement théologique, et d’accueil des personnes occidentales plus aisé.

« La mission de recteur ce n’était pas quelque chose qui m’attirait spécialement mais le monde et les églises orientales me fascinaient et j’étais très heureux de partir au Liban« . En 1999, le Père Guillaume Bruté de Rémur arrive à la tête du séminaire diocésain international de Beyrouth. La formation s’effectue à la fois en arabe et en français car le séminaire accueille « des vocations locales et occidentales » selon le Père.

Agir auprès des Libanais en souffrance économique

Aujourd’hui, la situation économique au Liban est catastrophique. Près de 50% de la population se situe sous le seuil de pauvreté : « la principale préoccupation des familles c’est de trouver à manger », raconte encore Père Guillaume de Bruté de Rémur. À la suite de l’explosion du port de Beyrouth en août 2020, les séminaristes sont intervenus directement pour mettre en place une aide d’urgence. Un soutien aux personnes âgées isolées est également pourvu afin qu’elles reçoivent nourriture et écoute.