20.05.21 Marion Duchêne Catégorie(s) : En Quête de Sens

« En Quête de Sens » : « La crainte qui libère de toutes les craintes est celle de Dieu »

C’est quoi la crainte de Dieu ? Entre Dieu colérique et Dieu d’amour, où l’homme doit-il se situer dans un juste rapport au Seigneur ? C’est le thème abordé par Marie-Ange de Montesquieu avec ses invités dans « En Quête de Sens ». « Il faut distinguer les craintes », explique Paul clavier, « une crainte peut en cacher une…

C’est quoi la crainte de Dieu ? Entre Dieu colérique et Dieu d’amour, où l’homme doit-il se situer dans un juste rapport au Seigneur ? C’est le thème abordé par Marie-Ange de Montesquieu avec ses invités dans « En Quête de Sens ».

« Il faut distinguer les craintes », explique Paul clavier, « une crainte peut en cacher une autre ». Pour le philosophe, la crainte peut être un moyen pédagogique de reconnaître la juste place de notre Créateur. Et si nos émotions craintives pathologiques étaient un premier degré pour arriver à une bonne crainte de Dieu ?

Le père Guillaume de Menthière cite, de son côté, l’exemple de l’enfant : j’ai fait des bêtises je serai puni. « C’est une bonne crainte, ce qu’on appelle la crainte servile ». Mais il y a également la crainte l’enfant qui prépare la fête des mères : est-ce que ça va lui plaire, comment lui faire plaisir ? « C’est la crainte filiale qui vient de l’amour », explique le père de Menthière.

« Si on croit vraiment en Dieu, on sait qu’il est bon et que sa volonté, c’est notre bonheur », le père de Menthière

La crainte de Dieu ? Au fond, c’est « ce sentiment que l’on ne joue pas dans la même cour que Lui », souligne le père Guillaume de Menthière, citant un proverbe africain : « tu as les bras trop courts pour boxer avec Dieu ! ». Dans la liturgie, on commence toujours par le rite pénitentiel, le Kyrie eleison. « Il y a là une distance, et c’est dieu qui va franchir cette distance », souligne le père de Menthière, « c’est lui qui s’est fait tout proche de nous alors qu’il nous dépasse infiniment ».

Est-ce que dieu nous punit ? « Avec l’épidémie de Covid, la question est souvent revenue dans les communautés », reconnaît le père Franck Javary. Il nous faut « passer d’une terreur de l’inconnu vers la connaissance de l’amour de Dieu », dit-il. Et Paul Clavier de rappeler le psaume 111 : « Heureux qui craint le Seigneur, qui aime entièrement sa volonté ». « On ne fait pas la volonté de Dieu quand ça nous arrange », répète le philosophe.

>> Pour écouter l’intégralité de l’émission


Les invités de Marie-Ange de Montesquieu :

Père Guillaume de Menthière, prêtre, délégué de l’Archevêque pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique.

Père Franck Javary, prêtre de la paroisse de Bagneux.

Dieu-en-100-questions

Paul Clavier, philosophe, professeur à l’université de Lorraine, enseigne l’histoire de la métaphysique et la philosophie de la religion. Auteur de « Dieu en 100 Questions » (Tallandier) et de « Par ici la monnaie ! Petite métaphysique du fric » (Cerf).

Partagez sur les réseaux sociaux :