le direct Musique sacrée

Insolite : L’archevêque de Rouen se lance en cuisine sur YouTube

A l’occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre, le diocèse de Rouen a proposé à ses fidèles deux vidéos culinaires présentées par Mgr Lebrun, archevêque de Rouen et le Père Alexandre Gérault, vicaire général du diocèse de Rouen.

diocèse de rouen

Ce n’est pas derrière un autel que Mgr Lebrun, archevêque de Rouen, est apparu dans sa dernière vidéo YouTube, mais bien derrière un fourneau ! Alors que de plus en plus de religieux diffusent leurs offices en vidéoconférence, certains étendent leur domaine de compétences et s’ouvrent à d’autres activités de confinement. A l’occasion des fêtes de fin d’année, l’archevêque de Rouen a donc troqué son aube le temps d’une vidéo pour enfiler son tablier de cuisinier, un tablier tout de même surmonté d’une insigne religieuse discrète. A ses côtés, son bras droit ministériel, le Père Alexandre Gérault, vicaire général du diocèse de Rouen, s’est mué cette fois en chef de brigade quand son supérieur a pris le statut de « commis ». « Contrairement aux idées préconçues, la cuisine ecclésiastique ne se fait pas dans un bureau, dans une salle de conseil mais tout bonnement dans une cuisine« , plaisante le père Alexandre Géraud face caméra alors que l’archevêque se trouve, lui, de dos, déjà plongé dans un livre de recettes.

Une cuisine gourmande et un ton léger

Au menu de ce cours de cuisine filmé, des « coquilles St Jacques sauce safran ». Parmi les ingrédients requis, « de la crème fraiche, du safran, des coquilles saint Jacques, du vin blanc (…)« , énumère le père Gérault. « Comme il s’agit de cuisine ecclésiastique, il y a un autre ingrédient qui est un archevêque et une Bible, mais pas n’importe laquelle, celle des cuisiniers« . Entre deux coups de spatule, les deux comparses ne font pas l’économie des calembours en y incorporant quelques soupçons de références religieuses. « Le vin a quelque chose d’extrêmement biblique, c’est un signe de bénédiction. Ca peut être aussi un signe d’ivresse, mais ça ne sera pas le cas pour nous« , précise le père Gérault. « Voilà douze centilitres de vin blanc ! Douze comme les apôtres« , lui répond l’archevêque Mgr Lebrun en versant le breuvage dans un verre mesureur.

Un succès garanti sur les réseaux sociaux

 

Dans la cuisine ecclésiastique, nos deux cuistots défendent des techniques culinaires, disons, personnalisées : « Le secret pour réussir les coquilles, réside dans la cuisson. Si vous les aimez bien cuites, deux Je vous salue Marie s’imposent« . Pour compléter ce repas de réveillon sur une note sucrée, Mgr Dominique Lebrun et le Père Alexandre Gérault ont préparé une autre recette traditionnelle : la fameuse tarte tatin. « Très belle idée ! Bravo pour cette recette et pour votre humour », « Très sympa l’ambiance dans votre cuisine, et ça a l’air très bon … On peut venir manger ? », « Bravo pour cette belle recette !!! Hâte de voir les suivantes ! » (…), les commentaires sur les réseaux sociaux à la suite de ces deux vidéos, visionnées plusieurs milliers de fois, sont dithyrambiques. Si cette initiative était exceptionnelle en cette période de fêtes, elle pourrait toutefois être renouvelée à l’avenir au vu du succès qu’elle a remporté comme l’indique le quotidien La Croix. Une façon de casser l’image institutionnelle qui colle encore à la peau de l’Eglise et de « le lier à un côté plus horizontal. L’Église, que nous représentons, est traversée par ces deux mouvements. Si l’on en accentue l’un au détriment de l’autre, ce n’est pas tout à fait juste« , indique le père Alexandre Gérault à nos confrères de La Croix.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que des membres du clergé filment leurs exploits gastronomiques. La chaîne de télévision KTO avait ainsi lancé en 2019 son émission « La cuisine des monastères » qui propose des « plats familiaux accordés aux saisons et au temps liturgique » et qui avait fait sourire de nombreux internautes. Cyril Lignac et ses apprentis de « Tous en cuisine« , l’émission lancée pendant le confinement par le célèbre chef et animateur de télévision, n’ont donc qu’à bien se tenir !