le direct Musique sacrée

Jean-Claude Kaufmann : « le confinement a été une épreuve de vérité pour certains couples »

Le confinement a été une épreuve inédite pour le couple. Il y aura des bébés confinement mais aussi des divorces. Cette période a fonctionné comme un miroir grossissant de nos habitudes. Explications au micro de Louis Daufresne avec le sociologue Jean-Claude Kaufmann.

Jean-Claude Kaufmann, sociologue, directeur de recherches au CNRS, est l’auteur de « Pas envie ce soir – le consentement dans le couple » (Les liens qui libèrent). Il constate que les couples ont connu des situations de confinement « extrêmement différentes en fonction du nombre de m2 ». « ce qui se passait entre eux avant cette période joue aussi énormément ».

Dans le couple où ça allait bien, avec une confiance mutuelle, le partenaire a continué à remplir son rôle de « thérapeute à domicle », explique Jean-Claude Kaufmann, « celui qui remonte le moral, qui est tout le temps gentil avec l’autre… Le confinement a été vécu comme une éxpérience étrange, un peu extraordinaire mais cela s’est globalement bien passé ».  Il note qu’il y a pu y avoir « un  laisser aller un peu régressif chez certains, un burn out limite chez d’autres ». « Le couple aujourd’hui, c’est un jeu de contraires », dit-il, « on veut rester soi, être maître de sa décision, conduire sa vision du bonheur et le partenaire peut parfois être un gêneur ». Et le sociologue d’affirmer qu' »au-delà des divorces, les séparations seront conséquentes ». Répondant aux questions de Louis Daufresne, il raconte comment il entre dans la tête des couples.