le direct Musique sacrée

Fête de sainte Thérèse : « C’est comme l’anniversaire de ta meilleure amie »

Fêtée le 1er octobre, sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, appelée aussi « la petite Thérèse », tient une place particulière dans le cœur des Français. Proclamée Docteur de l’Eglise après sa mort, à seulement 24 ans, cette religieuse carmélite ne cesse d’interpeller les femmes et hommes du monde entier.

Hélène Mongin, éditrice aux éditions de l’Emmanuel, est passionnée de sainte Thérèse. Elle lui a notamment consacré un ouvrage : « Une pensée par jour avec Thérèse de Lisieux » (éditions Mediaspaul).

« Je venais tout juste d’être convertie en 1997 quand le Pape saint Jean-Paul II l’a proclamée Docteur de l’Eglise pour le centenaire de sa mort et que l’on m’a mis « Histoire d’une âme » dans les mains. Ce n’est pas juste un bouquin, c’est une rencontre ». Et pas n’importe qu’elle rencontre, une de ces rencontres qui vous marque à vie.

 » Je vis avec elle, je travaille avec elle, je m’engueule avec elle »

Hélène Mongin a travaillé sept ans à la librairie du Carmel à Lisieux, où elle a rencontré de nombreux thérésiens. « C’est incroyable le nombre de gens qu’elle touche ! «  poursuit Hélène à propos de Thérèse. « Elle qui a dit qu’elle allait « passer son ciel à faire du bien sur terre » se rend présente dans l’ordinaire du quotidien. »

Comme Hélène, ils sont des milliers a avoir noué des liens d’amitié avec sainte Thérèse. Édith Piaf, profondément dévouée à la sainte depuis une guérison miraculée pendant son enfance, ou encore la chanteuse canadienne Natasha Saint-Pier, nombreuses sont les personnalités qui ont été séduites par la petite Thérèse et son message à la fois simple et profond.

Le comédien Michael Lonsdale décédé le 21 septembre dernier, lui aussi, se sentait proche d’elle. Il avait notamment chanté les mots de Thérèse.

Et dernièrement, en mai 2020, l’émission « Secrets d’Histoire » animé par Stéphane Bern qui lui était consacré a été un succès d’audience, réunissant près de 2,5 millions de téléspectateurs !

« Aujourd’hui, c’est comme l’anniversaire de ta meilleure amie »

« Aujourd’hui, pour moi, c’est comme l’anniversaire de ta meilleure amie », confie Hélène Mougin. « La veille, je relis les derniers entretiens dans lesquels ses sœurs ont noté ce qu’elle disait. On la voit vivre au jour le jour, c’est très fort. »

Et d’ajouter « Je vais aussi aller à la messe, à la basilique Notre-Dame des Victoires (Paris 2e), » la plus grande merveille de Paris, selon Thérèse et où j’ai travaillé pendant quatre ans à la librairie. Et j’écouterai les chansons de Pierre Eliane (prêtre carme et musicien). »

Comme le rappelle Hélène Mongin, « dans l’histoire de l’Eglise, il n’y a pas d’équivalent. Sa spiritualité, celle de la « petite voie », a permis de sortir du jansénisme et a ouvert la porte à Vatican II. » Et de conclure « Elle a changé le monde. »

sainte thérèse

Thérèse naquit à Alençon en 1873, elle est la cinquième et dernière fille d’une famille chrétienne. Marquée par la mort de sa mère à 4 ans, elle n’a que 15 ans quand elle entre au Carmel. C’est pourquoi la supérieure du couvent ajoute à son nom « L’Enfant-Jésus ».

Appelée par saint Jean-Paul II « la plus grande sainte des temps modernes », sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus a su attirer la sympathie de millions de gens grâce à sa découverte de la « petite voie » vers la sainteté.

Atteinte de tuberculose, sainte Thérèse de Lisieux meurt à 24 ans, le 30 septembre 1897, en prononçant ces mots :

« Je ne meurs pas, j’entre dans la vie. »

Retrouvez Hélène Mongin ce soir à 22h dans Ecoute dans la Nuit 

Elle est l’auteur de « Thérèse de Lisieux, une pensée par jour », édition Mediaspaul et plusieurs livres consacrés aux parents de Thérèse « Louis et Zélie Martin, les saints de l’ordinaire » (éditions de l’Emmanuel),  « Prier 15 jours avec Louis et Zélie Martin » (Nouvelle Cité) , et « Louis et Zélie Martin, Dieu premier servi » (Livre Ouvert collection paroles de Vie).

Elle publie prochainement une biographie de référence de toute la famille « La famille Martin », de Dominique Menvielle, aux éditions de l’Emmanuel.

La semaine thérésienne, c’est du 30 septembre au 4 octobre 2020 au sanctuaire Sainte Thérèse (Paris 16e)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *