le direct Musique sacrée

Des propositions pour vivre le Triduum Pascal depuis chez soi

En confinement : c’est une Semaine Sainte singulière qui vient de commencer. L’occasion de faire mémoire autrement de ce mystère de l’amour de Dieu donné jusqu’à l’extrême. Quelques pistes pour renouveler Pâques.

Comment ne pas passer à côté du Triduum Pascal, et vivre pleinement cette Semaine Sainte confiné à la maison ? Pour vous accompagner, il y a Radio Notre Dame, bien sûr, vous pouvez également regarder KTO ou Le Jour du Seigneur, mais pour compléter cette communion via les ondes, par des lectures seul, en couple ou en famille.

Retrouvez tous les horaires des célébrations de la Semaine sainte en direct dans les paroisses de Paris sur youtube, facebook, zoom, sur le site : www.cheminerverspaques.com

Jeudi Saint : accompagner le Christ et ses Apôtres

Si vous n’avez pas suivi la célébration de la Cène du Seigneur sur un écran ou à la radio, vous pouvez lire la deuxième lecture (1Co 11,23-26) et l’évangile du jour (Jn 13, 1-15), paroles que vous pouvez retrouver sur le iste https://www.aelf.org. Afin d’accompagner le Christ et ses Apôtres, partagez un bon repas le soir avant de prendre un temps de veille et de prière, avec la méditation du récit de l’agonie de Jésus (Mt 26, 36-46). Les chrétiens sont aussi invités à prendre acte du commandement de l’amour : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jean 13, 34). Et bien sûr, n’oubliez pas de prier pour les prêtres, le Jeudi Saint étant le jour où l’on fête leur sacerdoce.

Vous pouvez également méditer l’homélie de Christian de Chergé pour le jeudi saint 1995 : « Il a aimé les siens jusqu’à l’extrême, tous les siens, ils sont tous à lui, chacun comme unique, une multitude d’uniques… C’est un exemple que je vous ai donné : la leçon de choses est là, sur la table, avec ce pain et cette coupe à partager, mais le livre du Maître, c’est ce geste de serviteur coeur et corps livrés, là, de pieds en pieds, de frère en frère, pour graver la mémoire».


Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, bénira la ville de Paris avec le Saint Sacrement à 12h depuis la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre. Après un temps de présentation du Saint-Sacrement, de chants par les soeurs de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, de lecture de la Parole de Dieu par l’archevêque de Paris, une prière sur la ville sera dite (d’après la Prière de confiance en ce temps d’épidémie du Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur de Paray le Monial et la Prière du jubilé du centenaire de la basilique), puis l’archevêque bénira la ville avec le Saint-Sacrement. Pour retrouver la prière de bénédiction : https://www.paris.catholique.fr/benedictiondu-saint-sacrement-sur.html


good-friday-3779943_1280Vendredi Saint : intentions de prière

C’est un jour de jeûne : vous pouvez ainsi sauter un repas ou vous contenter d’un bol de riz. Vous pouvez, dès 15h00, suivre le Chemin de Croix sur Radio Notre Dame puis l’Office de la Passion à 18h30 et lire lentement la Passion de saint Jean (Jn 18, 1- 19, 42), avant de vous associer à la grande prière universelle de l’Église. Après chaque office, prenez le temps de vous placer en silence devant le crucifix de votre maison et vénérez-le : « Voici le bois de la Croix qui a porté le salut du monde ». C’est un temps pour nous décentrer de nous-mêmes et le regarder, Lui. Un temps de compassion également à l’égard de  tous ceux qui sont éprouvés par la pandémie, les malades,les  soignants, les personnes isolées, les prisonniers, les migrants, les gens de la rue,…. Un temps enfin pour demander pardon à vos proches.

Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, vénèrera la Sainte Couronne d’épines au cœur de la cathédrale Notre-Dame de Paris, à quelques jours du 1er anniversaire de l’incendie qui a ravagé l’édifice en 2019. Mgr Michel Aupetit entrera dans la cathédrale Notre-Dame de Paris à 11h30, accompagné de Mgr Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale et de Mgr Denis Jachiet, évêque auxiliaire de Paris. Il vénèrera la Sainte Couronne d’épines, sauvée des flammes de l’incendie. Un temps de méditation suivra : des textes d’auteurs tels que Marie-Noël, Paul Claudel, Charles Peguy ou Mère Teresa seront lus par Mme Judith Chemla et par M.Philippe Torreton avec, en alternance, des pièces de musique interprétées par M. Renaud Capuçon.


>> Le Sanctuaire du Sacré-Coeur de Paray-le-Monial

>> Offices et enseignements avc la communauté de l’Emmanuel 

>> 9 méditations proposées par les Jésuites 


cross-78000_1280Samedi Saint : l’attente et l’espérance

En ce temps de confinement si particulier, nous sommes totalement dans l’attente, en résonnance avec ce Samedi Saint. Nous sommes silencieux devant le Saint Sépulcre scellé. C’est le temps de la préparation à la Résurrection, un temps où chacun doit prendre soin de son intérieur, de soi comme de sa maison. Une veille qui consiste également à préparer le repas pascal et le traditionnel agneau. Pourquoi ne pas couper votre téléphone, éteindre télé et radio, pour demeurer dans le plus grand silence. Pour débuter la veillée pascale, allumez une bougie dans le noir, puis faites circuler la lumière entre vous. Vous pouvez également méditer l’homélie de saint Épiphane de Salamine (IVe siècle) : « Que se passe-t-il ? Aujourd’hui, grand silence sur la terre ; grand silence et ensuite solitude parce que le Roi sommeille. (…) Dieu est mort dans la chair et le séjour des morts s’est mis à trembler. C’est le premier homme qu’il va chercher, comme la brebis perdue. Il veut aussi visiter ceux qui demeurent dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort. Oui, c’est vers Adam captif, en même temps que vers Ève, captive elle aussi, que Dieu se dirige, et son Fils avec lui, pour les délivrer de leurs douleurs».

passion-3111247_1280

Le Jour de Pâques : « Le Christ est ressuscité : il est vraiment ressuscité ! Alléluia ! »

Seul ou pas, mettez-vous sur votre « 31 », ce n’est pas un jour comme les autres ! Dressez une table de fête et utilisez tous les moyens technologiques pour partager le joie pascale avec votre famille et vos amis. Placez un beau bouquet de fleures à votre fenêtre. Méditez le canon pascal de saint Jean Damascène (VIIIe siècle) : « C’est le jour de la Résurrection ! En cette fête, rayonnons de joie, embrassons-nous ! Appelons frères même ceux qui nous haïssent. Pardonnons tout à cause de la résurrection du Christ et chantons d’une seule voix : « Le Christ est ressuscité des morts, par sa mort, il a vaincu la mort ; à ceux qui sont dans les tombeaux, il a donné la Vie». Et bien entendu, proposez à vos enfants la chasse aux oeufs !