le direct Musique sacrée

Mois de Marie : Jour 5, les Mystères douloureux – la flagellation du Christ

« Chers frères et sœurs, contempler ensemble le visage du Christ avec le cœur de Marie, notre Mère, nous rendra encore plus unis comme famille spirituelle et nous aidera à surmonter cette épreuve ». Alors que nous faisons face à la pandémie de Covid-19, le 25 avril dernier, le pape François nous invitait à prier le Rosaire, durant tout le mois de mai. Nous répondons à son appel.


Deuxième mystère douloureux, la flagellation de Jésus. Le Fils de Dieu est fouetté par des soldats qui le font souffrir et se moquent de lui. Ce supplice cruel fait resplendir l’amour infini du Christ qui partage la condition de tous ceux qui souffrent. Ce n’est pas la souffrance qui sauve mais l’amour qui se dévoile dans l’épreuve. Jésus donne sa vie librement pour la rémission et le pardon des péchés. En regardant Jésus, nous mesurons bien comment Dieu est grand et combien l’homme s’abaisse parfois par certains de ses comportements. Nous ne pouvons demeurer insensible.

 

Kern dans le désert du Negev - ©Vincent Fischer ANDS
Kern dans le désert du Negev – ©Vincent Fischer ANDS

Chant

LA PREMIERE EN CHEMIN

V565. T. Sœur Marie-Colette Guédon. M. Georges Lefebvre.

La première en chemin, Marie tu nous entraînes

A risquer notre « oui » aux imprévus de Dieu. 

Et voici qu’est semée en l’argile incertaine 

De notre humanité, Jésus-Christ, Fils de Dieu. 

 

Marche avec nous, Marie, 

Sur nos chemins de foi, 

Ils sont chemin vers Dieu (bis). 

 

La première en chemin, en hâte tu t’élances, 

Prophète de Celui qui a pris corps en toi. 

La parole a surgi, tu es sa résonance 

Et tu franchis des monts pour en porter la voix. 

 

Marche avec nous, Marie, 

Aux chemins de l’annonce, 

Ils sont chemin vers Dieu (bis). 

 

La première en chemin, pour suivre au Golgotha 

Le fils de ton amour que tous ont condamné, 

Tu te tiens là, debout, au plus près de la Croix 

Pour recueillir la vie de Son Cœur transpercé. 

 

Marche avec nous, Marie, 

Sur nos chemins de croix, 

Ils sont chemin vers Dieu (bis). 

 

La première en chemin avec l’Eglise en marche 

Dès les commencements, tu appelles l’Esprit 

En ce monde aujourd’hui, assure notre marche ;

Que grandisse le corps de ton fils Jésus-Christ 

 

Marche avec nous, Marie, 

Aux chemins de ce monde, 

Ils sont chemin vers Dieu (bis).


FLAGELLATION

Méditation

Nous croyons que chaque pas du Condamné, chacun de ses gestes et chacune de ses paroles, et aussi ce qu’ont vécu et accompli ceux qui ont pris part à ce drame, nous parlent continuellement. C’est aussi dans sa souffrance et dans sa mort que le Christ nous révèle la vérité sur Dieu et sur l’homme.

Le drame de Pilate se cache dans la question : Qu’est-ce que la vérité ? Ce n’était pas une question philosophique sur la nature de la vérité, mais une question existentielle sur son rapport à la vérité. C’était une tentative de se dérober à la voix de sa conscience qui lui ordonnait de reconnaître la vérité et de la suivre. L’homme qui ne se laisse pas conduire par la vérité se dispose même à émettre une sentence de condamnation à l’égard d’un innocent.

Les accusateurs devinent cette faiblesse de Pilate et c’est pourquoi ils ne cèdent pas. Avec détermination ils réclament la mort en croix. Les demi-mesures auxquelles Pilate a recours ne l’aident pas. La peine cruelle de la flagellation infligée à l’Accusé n’est pas suffisante. Quand le Procureur présente à la foule Jésus flagellé et couronné d’épines, il semble chercher une parole qui, à son avis, devrait faire céder l’intransigeance de la foule. Montrant Jésus, il dit : « Ecce homo ! Voici l’homme ! »

Mais la réponse est : « Crucifie-le, crucifie-le ! ».

St Jean-Paul II, Via Crucis, Vendredi Saint 2000


Prière

Avec le Christ, qui as accepté une condamnation injuste,
Marie, accorde-nous, ainsi qu’à tous les hommes de notre temps,
la grâce d’être fidèles à la vérité ;
Que ton Fils ne permette pas que le poids de la responsabilité
pour la souffrance des innocents
retombe sur nous
et sur ceux qui viendront après nous.

St Jean-Paul II, 


Intentions

  • Le coup de fouet le plus violent claque par la négation de la valeur d’un homme, d’une femme. Donnez-nous Marie toujours conscience de la qualité et de l’éminence de notre prochain afin de nous conformer à l’amour de votre fils pour nous.
  • Marie, vous avez suivi pas à pas votre Fils et avez souffert de toutes ses blessures, de sa flagellation, de sa condamnation ignominieuse. Votre cœur en a été meurtri. Venez prendre soin de ceux dont les plaies ne cicatrisent, de ceux qui sont persécutés injustement.
  • Ô Vierge Sainte, vous avez vu le mensonge prendre possession de la foule qui a condamné Jésus. Aidez-nous à convertir notre cœur pour oser toujours proclamer la vérité.

CHANT

JE VOUS SALUE MARIE


Lien avec Lourdes – Récitation du chapelet

 

Sacrement des malades dans la Basilique St Pie X - ©Simon Beau ANDS
Sacrement des malades dans la Basilique St Pie X – ©Simon Beau ANDS

Aller plus loin : Déposer une intention de prière

Intentions de prière – Mois de Marie

Si vous souhaitez déposer une intention de prière, vous pouvez le faire par l’intermédiaire de ce formulaire ou par mail (intentions@pelerinage-national.org).

Elles seront déposées et présentées à la Vierge Marie dans la Chapelle Notre-Dame de Salut (10 Rue François 1er, 75008 Paris).