le direct Musique sacrée

Mgr Olivier de Germay, nouvel archevêque de Lyon

Il succède donc au cardinal Barbarin à la tête du diocèse de Lyon. Ce 22 otobre, le pape François a nommé Mgr Olivier de Germay primat des Gaules. Il était jusqu’à présent évêque d’Ajaccio.

« Même si l’Eglise a peut-être besoin de vivre des purifications aujourd’hui, le coeur de ce qu’elle transmet est intact, c’est le Christ mort et ressuscité », disait en avril dernier Mgr Olivier de Germay sur Radio Notre Dame. Celui qui était encore évêque d’Ajaccio réagissait au micro de Marie-Ange de Montesquieu à l’incendie de Notre-Dame de Paris. « Au fond, nous sommes tous attachés à nos racines », disait-il, « l’église a un rôle à jouer important pour nous aider à lever les yeux vers le Ciel, l’espérance est sa mission ». C’est désormais à la tête du diocèse de Lyon que Mgr Olivier de Germay va continuer à exercer cette mission. « J’ai reçu un appel du nonce le jour de mes 60 ans ! c’est-à-dire le 18 septembre. Je l’ai ensuite rencontré à Paris où il m’a annoncé que le Pape m’avait nommé archevêque de Lyon », explique Mgr Olivier de Germay dans un communiqué de la Conférence des Evêques de France. C’est au sein de l’archidiocèse de Toulouse que Mgr Olivier de Germay a été ordonné prêtre le 17 mai 1998. Vicaire puis curé de Castanet entre 1999 et 2006, il est ensuiçte aumônier diocésain des Guides de France (1999-2001), avant de devenir doyen de la zone « Banlieues-Sud » de Toulouse  en 2003. Curé de Beauzelle (2006-2012), Mgr Olivier de Germay est également professeur de théologie sacramentelle et de la famille à l’Institut catholique de Toulouse (2008-2012) et doyen de Blagnac (2009-2012). C’est en 2012 qu’il est nommé évêque d’Ajaccio. Au sein de la Conférence des évêques de France, il est notamment membre de la Commission pour la catéchèse et le catéchuménat ainsi que du groupe de travail Église et bioéthique.


« Je ne quitterai pas la Corse sans un vrai pincement au cœur ! J’ai beaucoup reçu et appris au cours de ces 8 années passées sur l’Ile de Beauté. La culture corse est pétrie de christianisme, et la laïcité est vécue ici sans crispation. Je remercie les Corses pour leur accueil chaleureux, pour leurs prières qui m’ont porté, et pour leur patience avec moi ! »


Le nouvel archevêque de Lyon dit accueillir avec joie sa nouvelle mission : « J’ai tout à découvrir de ce beau diocèse dont je pressens déjà toute la richesse humaine et spirituelle. Je compte sur les fidèles de ce diocèse pour m’aider à le découvrir. Je compte aussi sur leur prière ! ». Parmi les préoccupations du nouvel archevêque de Lyon : le « système matérialiste » dans lequel nous vivons aujourd’hui. « Il y a un malaise profond dans notre civilisation », disait-il il y a quelques mois sur notre antenne, « nous sommes au bout d’un système fonctionnant sur la croissance, la consommation, la production… Plus on consomme, plus on pollue, plus on devient égocentrique et replié sur soi ».

Un système matérialiste qu’il faut changer

« A nous de créer des espaces pour prendre du recul, pour s’interroger sur le sens et les valeurs de la vie », expliquait alors Mgr Olivier de Germay, « Dieu est notre source commune, ce sur quoi repose la fraternité… Quand on évavcue Dieu, on évacue ce qui nous est commun ». « Le pasteur est celui qui aide chacun à dépasser les obstacles sur le chemin de croissance spirituel, à gérer les situations de blocage », soulignait également Mgr Olivier de Germay, « l’époque actuelle peut nous permettre de revenir à l’essentiel, notre mission d’annoncer le Christ et le Sauveur ».

L’installation de Mgr Olivier de Germay se déroulera le dimanche 20 décembre en la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Lyon. Jusqu’à son installation, Mgr Michel Dubost demeure administrateur apostolique de l’archidiocèse.