le direct Musique sacrée

La Route Chantante, une chorale au service des malades à Lourdes

Vous l’avez entendue pendant le Pèlerinage National sur notre antenne. La Route Chantante a été la chorale de cette 147e édition. Partis le 9 août, les choristes ont marché quatre jours durant pour arriver à Lourdes.

Quarante jeunes, de 18 à 35 ans, parisiens pour la plupart, mais aussi bordelais ou lyonnais ! Les choristes de la Route Chantante ont animé ce Pèlerinage National, une première pour eux ! Habituellement, ils sont au service en hospitalité ou aux piscines et animent la veillée d’Adoration. Cette année, ils ont mis leur talent vocal au service du national, ne pouvant servir les malades. Marie-Astrid, cheffe de chœur,  a eu quelques jours pour faire répéter tout le monde : « On marche quatre jours et on s’arrête dans les villages que l’on traverse. On anime des veillées de prières, de louanges et d’adoration avec parfois un témoignage d’un des choristes sur sa vie de foi ou un engagement qu’il a dans l’année et qui nourrit aussi sa foi explique-t-elle. Cette route chantante a été fondée par un groupe d’amis « qui avait l’habitude d’aller en service à Lourdes ». Ce groupe a décidé de mettre en place un pèlerinage chantant raconte la jeune cheffe de chœur, c’est simple, on répète deux fois par jour, et on chante le soir. Généralement on vise la place des villages où l’on passe, on y chante en chœur pour attirer du monde et évangéliser. »

Tous les ans, la Route Chantante part d’un point cardinal différent mais toujours non loin de Lourdes. Pour Pierre-Yves, l’aventure a commencé il y a 3 ans et quand on lui demande pourquoi, c’est spontanément le mot « beau » qui lui vient : « Oui c’est beau, parce qu’on ne se connait pas forcement lorsque l’on commence à marcher, parce qu’on a de bons chanteurs, et que ces chanteurs aident ceux qui ont un peu plus de difficultés, qui n’ont pas fait de solfège par exemple, comme moi et quand on arrive à Lourdes, on est une vraie chorale ».  

Cette année, la Route Chantante a notamment animé la prière pour la France et le chapelet dans la grotte. « Un privilège » reconnait Pierre-Yves, puisque les pèlerins ne pouvaient entrer dans la grotte des apparitions. « Et puis on a vécu le pèlerinage vraiment ensemble poursuit-il, d’habitude on est en service piscine ou hospitalité et on se voit finalement assez peu pendant le national. On a eu vraiment une belle cohésion de groupe.

Le 15 août, au soir, ils ont animé une veillée de prières et de louanges, en compagnie du chanteur Grégory Turpin. Une première expérience réussie, des pèlerins ravis. Un moment chouette comme le dit Pierre-Yves. Chanteur confirmé ou non, vous pouvez tenter l’aventure de la Route Chantante.