le direct Musique sacrée

Le cardinal australien George Pell arrive à Rome cette semaine

L’ex-secrétaire à l’Économie du pape François, le cardinal australien George Pell doit retrouver Rome cette semaine, après avoir été acquitté en avril en Australie dans une affaire de pédophilie, selon des médias australiens.

Le cardinal George Pell partirait ce mardi 29 septembre 2020 pour Rome selon le journal Herald Sun. C’est la première fois depuis son départ pour Australie il y a trois ans qu’il revient dans la ville éternelle. Une information confirmée par CathNews, un portail d’informations de la Conférence épiscopale d’Australie se référant à « des sources proches du cardinal Pell ». 

Les raisons de sa venue restent inconnues

Pour le moment, le Vatican n’a pas confirmé la venue du cardinal de 79 ans, et les raisons de son retour à Rome sont encore inconnues. Aucune rencontre du pape avec Mgr Pell n’est actuellement prévue.

Katrina Lee, conseillère de l’archidiocèse catholique de Sydney et amie du cardinal, a déclaré qu’il s’agissait d’un « voyage privé ». Elle précise, « Il a toujours dit qu’il retournerait à Rome à un moment ». Cependant elle ne connaît « pas complètement » le but de son voyage, et ajoute,  » mais si je le savais, je ne serais pas libre de le dire ».

Une fois arrivé en Italie, le cardinal de 79 ans devra se soumettre à une quarantaine dans le cadre de la crise sanitaire.

George Pell, cardinal australien accusé d'agressions sexuelles et viols sur mineurs, part pour Rome cette semaine.
George Pell, cardinal australien accusé d’agressions sexuelles et viols sur mineurs, part pour Rome cette semaine.

Accusations de viols sur mineurs, d’agressions sexuelles

À 79 ans, George Pell avait fait l’objet d’une condamnation en mars 2019 à six ans d’incarcération pour viols et agressions sexuelles sur deux enfants de chœur en 1996 et 1997 dans la cathédrale Saint-Patrick de Melbourne (Australie du sud-est) dont il était l’archevêque.

Sa condamnation, confirmée en appel, avait finalement été cassée par la Haute Cour d’Australie qui l’a acquitté en avril de cinq chefs d’accusation de violences sexuelles, au bénéfice du doute. Après avoir passé plus d’un an en prison, le cardinal était finalement sorti de prison en estimant que l’arrêt permettait de réparer « une grave injustice ». Depuis son acquittement dans cette affaire de pédophilie et sa sortie de prison, le prélat vivait dans son archidiocèse de Sydney.

Avec AFP

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *