le direct Musique sacrée

Epiphanie : des rois mages à la galette

Jour de l’année où les Français tirent les rois. Jour où l’Eglise fête les rois mages. L’Épiphanie a de nombreuses origines et interprétations.

Étymologie

D’origine grecque (Epiphaneia), il signifie « manifestation » ou « apparition« . Le terme épiphanie semble antérieur au christianisme puisque le terme d’épiphanes désigne les divinités qui apparaissent aux hommes.

Pourquoi le 6 janvier ?

Soit 12 jours après Noël, un chiffre représentant la Totalité (12 mois, 12 tribus d’Israël, douze apôtres…)

Cette date correspond aussi à la fête païenne des saturnales qui duraient sept jours pendant lesquels la hiérarchie et l’ordre social étaient parodiés, ainsi le maître devenait esclave et réciproquement, les soldats tiraient au sort avec une fève un condamné à mort qui se voyait sacré roi pendant sept jours (avant d’être exécuté….).

holy-three-kings-4647521_640

La fête chrétienne

En effet, jusqu’à la fin du IVème siècle, l’Épiphanie a été la grande et unique fête célébrant la manifestation de Jésus à la face du monde. Jean Chrysostome avait influencé la tradition pour commémorer le même jour trois évènement pour célébrer la théophanie (littéralement manifestation de Dieu) : l’adoration des mages, le baptême dans le Jourdain et les noces de Cana.

L’appellation « jour des rois » ne date que du XIXe siècle même si la Tradition a surtout retenu les rois mages.

« Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui »

(Matthieu 2, 1)

Qui sont les trois rois mages ?

L’évangile de Saint Matthieu nous apprend que des mages sont venus vénérer Jésus. La Bible ne parle donc que de savants venus d’Orient. La tradition de leur ascendance royale viendrait de Tertullien (IIIème siècle). Leurs noms (Gaspard, Melchior et Baltazhar) viendrait d’un document sous forme d’une chronique universelle datant du Ve siècle appelée « Excerpta latina barbari » (Extraits latins d’un barbare).

C’est Origène dans ses homélies sur la Genèse qui induit l’idée qu’ils étaient trois (sans doute à cause des trois présents : or, encens et myrrhe).

Symbolique des  trois présents

Les Pères de l’Église ont donné cette explication : l’or pour la royauté du Christ, l’encens pour sa dimension sacerdotale et sa divinité et la myrrhe pour son humanité (cet aromate servait à embaumer les corps post mortem).

slabs-of-the-kings-595467_1920

Pourquoi une galette ?

En France la coutume veut que l’on tire les rois. Si la majorité utilise une galette à la frangipane, le sud-est et le sud-ouest privilégient la brioche au sucre et aux fruits confits. Aux origines, on partageait la galette en autant de parts qu’il y avait de convives plus une pour le pauvre. On tirait les rois même à la table de Louis XIV.