le direct Musique sacrée

Se recentrer sur Dieu, aider les autres : comment vivre l’Avent en 2020 ?

En 2020, la crise sanitaire a bouleversé nos habitudes, aussi bien dans notre vie que dans notre manière de prier. Si le déconfinement laisse entrevoir l’espoir d’un retour dans les églises et d’une fête de Noël ensemble, la période de l’Avent sera définitivement différente cette année. Alors, comment vit-on l’Avent en 2020 ?

Ce dimanche 29 novembre 2020 marque le début de l'Avent : une préparation intérieure pour recevoir le Seigneur à Noël.
Ce dimanche 29 novembre 2020 marque le début de l’Avent : une préparation intérieure pour recevoir le Seigneur à Noël.

Plus qu’un mois avant Noël !  Pour certains cela signifie le début de la course. Entre listes de Noël, achat des cadeaux, décoration du sapin, tout cela en pleine période de crise sanitaire, le temps se fait rare et il est facile d’oublier la vraie signification de cette période avant les fêtes.

Revenir aux bases : l’Avent, c’est quoi ?

 » L’Avent, c’est une préparation à Noël, sourit Denis Chautard, prêtre de la Mission de France, en disant cela il n’y a rien de très original ! » Pour se rendre compte de l’importance de l’Avent, il faut commencer par voir Noël comme  » une véritable révolution » :  » c’est Dieu qui vient faire sa demeure au milieu de l’Humanité, il vient habiter chez l’Homme. C’est quelque chose qui est en inversement radical avec nos perspectives humaines et religieuses. D’habitude on cherche à se rapprocher de Dieu, à attirer ses grâces, à lui être agréable, et c’est tout le contraire qui se passe à Noël » rappelle encore Denis Chautard. Selon lui, de la même manière qu’une mère qui attend d’avoir un enfant, il faut préparer l’arrivée de Dieu en préparant son cœur.

De son côté, Don Thibault Lambert, prêtre à la paroisse de Sarcelles, considère que l’Avent se caractérise par l’Espérance, c’est « une attente joyeuse ». Afin d’accueillir Dieu à Noël, l’Avent permet à chacun de  » se recentrer sur le seul vrai Salut, de nous recentrer sur Dieu ». Don Thibault Lambert voit l’Avent comme  » une école de la patience, mais aussi d’approfondissement de la foi. »

Comment vivre concrètement l’Avent ?

Cette année a été difficile et il est tentant de se concentrer sur nos problèmes quotidiens : maladies, inquiétudes pour nos proches, difficultés économiques. « Nous sommes dans une situation d’attente : nous attendons la fin de la pandémie, l’arrivée d’un vaccin … l’Avent c’est une manière de spiritualité tout ça et de se demander qu’est-ce que j’attends vraiment dans ma vie ? Ce que j’attends c’est le Salut du Seigneur », rappelle Don Thibault Lambert.

De son côté, le prêtre de la Mission de France, Denis Chautard, considère que l’Avent permet de  » creuser en nous une attente. Comment ? Je pense qu’il faut nous rendre disponible à l’autre et aux autres, aller à leur rencontre, découvrir la lumière qu’il y a en eux. » Le confinement a amené chacun à un possible repli sur soi, ce temps de l’Avent permet de se rappeler  » l’Amour universel auquel nous sommes appelés. »

Se faire accompagner pendant l’Avent

  • Une aide à la prière en ligne

Plusieurs paroisses se sont adaptées aux conditions sanitaires contraignantes et proposent des accompagnements en ligne pendant la période de l’Avent. Le diocèse de Nanterre propose un pèlerinage en ligne pendant cinq semaines. Au programme, des messes, des chapelets ou vêpres, et des tables rondes thématiques en compagnie de Mgr Matthieu Rougé, évêque de Nanterre. Les vidéos sont diffusées sur la chaîne Youtube du Diocèse de Nanterre.

Le Diocèse de Paris organise une retraite de l’Avent en ligne également : du 29 novembre au 25 décembre 2020, 12 médiations audio seront proposées afin de veiller avec Sainte Geneviève en attendant Noël. Les représentations artistiques qui ornent musées et églises de Paris ou Nanterre serviront de point de départ pour le Père Vincent Thiallier, en charge des vocations pour le Diocèse de Paris. Pour participer, il suffit de s’inscrire sur le site, et les médiations vous seront directement envoyés par mail.

  • Un soutien pour les jeunes ?

Les jeunes, notamment les étudiants, font partie des personnes les plus impactés par le confinement. Ils sont souvent coupés de toute vie sociale, puisque les universités et lieux d’études sont fermés et que les cours se déroulent en ligne. Par ailleurs, comme de nombreuses personnes, ils n’ont aucune visibilité sur l’avenir ou les perspectives d’emploi. Cependant, les décisions gouvernementales ont bouleversé les activités proposées aux jeunes. Soeur Juliette Ploquin, l’une des responsables des jeunes catholiques de Marseille explique :  » pour le moment nous n’avons rien prévu, je viens d’avoir une réunion mais c’est un peu compliqué d’organiser quelque chose. » Si beaucoup de soutien avait été apporté aux étudiants pendant les deux confinements, elle explique que de moins en moins de personnes vont rejoindre les groupes WhatsApp ou sont motivées par des événements en ligne,  » il y a un ras-le-bol des écrans, nous le sentons. Pour le plupart, ils passent déjà leur journée sur Zoom pour leurs cours. » 

Le seul événement que Sr Juliette Ploquin a maintenu, elle le fait avec l’organisation MAGIS. Il s’agit un rendez-vous en ligne sur le thème de « May the light be with you : être jeune et chrétien d’hier à aujourd’hui ». L’Avent sera évoqué mais ne sera pas le thème principal puisqu’à l’origine c’était une rencontre qui devait se faire en présentiel, avec un voyage prévu à Lyon lors de la fête des Lumières.

À Lyon, les Jeunes catholiques préparent un calendrier de l’Avent sur le thème de la dernière encyclique du Pape François, Fratelli Tutti avec chaque jour un extrait sur lequel réfléchir. Si vous souhaitez un message plus approfondi, la jeunesse dominicaine Jubilatio a décidé de faire un calendrier vidéo ! Tous les jours, sur leur page Facebook, vous découvrirez une vidéo avec un verset de la Parole de Dieu, son commentaire et un défi spirituel à relever.

  • Des podcasts et des textes à méditer

Des initiatives personnelles sont également lancées en ligne. Au cours de nos recherches nous avons découvert Mathilde, qui réalise des podcasts sur le thème « Des femmes et un Dieu ». Le but ? Montrer l’importance des femmes dans l’Eglise. A l’occasion de l’Avent, elle met en place un cheminement vers Noël avec les saintes du mois de décembre. Une fois inscrit, vous recevrez chaque dimanche un texte biblique à méditer, un exercice spirituel à accomplir et une activité pour préparer ses cadeaux.

Et vous, comment avez-vous décidé de vivre l’Avent ? Calendrier de l’Avent avec des paroles d’Evangile ? Aide aux plus démunis, et aux migrants ? Puisque l’Avent est une attente joyeuse, n’hésitez pas à partager vos idées dans les commentaires pour inspirer les autres !