le direct Musique sacrée

La conversion écologique, le nouvel engagement des catholiques

À l’occasion de la sortie de son livre, Laudato si en actes: Petit guide de conversion écologique, Marie-Hélène Lafage, vice-présidente des Altercathos, membre du CA des Scouts et Guides de France, explique au micro de Camille Meyer les liens entre foi et écologie.

En 2015, le pape François publiait une encyclique sur l’écologie. Dans Laudato Si’, il nous exhorte à « sauvegarder notre maison commune » et critique une société de surconsommation aux dépens de l’environnement. Aujourd’hui, cette encyclique permet aux plus jeunes de trouver un écho à leurs convictions écologiques dans la foi.

Beaucoup de jeunes catholiques recherchent une manière d'allier leur foi et leurs convictions religieuses.
Beaucoup de jeunes catholiques recherchent une manière d’allier leur foi et leurs convictions religieuses.

Laudato Si a été  » une deuxième conversion »

Pour Marie-Hélène Lafage, autrice de Laudato si en actes: Petit guide de conversion écologique, l’encyclique a eu l’effet d’un choc spirituel, « d’une deuxième conversion ».  » Je me suis convertie quand j’avais 20 ans, au catholicisme, et j’étais assez engagée sur l’écologie, assez intéressée par ces questions. Laudato Si a vraiment remis les pièces du puzzle ensemble, entre ma démarche de foi, ma volonté de se former à la doctrine sociale, de la mettre en pratique dans ma vie, et la question écologique qui était de plus en plus importante pour moi. » 

Le texte du Pape François a permis à Marie-Hélène Lafage de réorienter sa vie vers des questions qui lui paraissaient essentielles. Sa conversion écologique l’a amenée à bousculer sa carrière,  » je travaille dans les politiques locales, et j’ai fait le choix de lancer une activité de conseil sur la transition écologique à destination des élus locaux » explique-t-elle, « je suis également impliquée dans la création d’un institut de formation professionnelle sur la transition écologique et solidaire ».

L’écologie liée à la foi chrétienne : un besoin chez les jeunes

Beaucoup de jeunes souhaitent s’impliquer dans l’Église par le biais écologique. Lors de l’Assemblée plénière des évêques à Lourdes en 2019, l’environnement et la conversion écologique avaient été l’un des sujets centraux. Beaucoup d’interventions évoquaient l’urgence écologique, d’autres évoquant la conversion de chrétiens à une vie plus respectueuse de l’environnement.

Marie-Hélène Lafarge invite à la conversion écologique dans son livre Laudato Si en Actes.
Marie-Hélène Lafarge invite à la conversion écologique dans son livre Laudato Si en Actes.

Pourtant, Marie-Hélène Lafage déplore le manque de conseils pratico-pratique : « La première chose que j’avais envie de dire aux évêques c’est qu’on avait besoin de passer au concret. Collectivement, il faut se dire, nous évêques, on a le label Eglise verte, on s’en saisi, on a plein de lieux que l’on peut investir et transformer pour mettre au service de la conversion écologique. » Aujourd’hui, les prêtes et évêques ne restent pas  » insensibles à ce qu’il se passe dans l’Église », mais doivent proposer des solutions pour accompagner ces jeunes qui poussent la religion catholique à s’investir pour un futur, plus vert.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *